EdF : Ripoll écœuré par la « mascarade » des Jeux Olympiques

EdF : Ripoll écœuré par la « mascarade » des Jeux Olympiques

Icon Sport

Jeudi, l’Equipe de France espoirs démarre les qualifications pour l’Euro Espoirs 2023 avec un match contre la Macédoine du Nord au Mans.

A l’occasion de ce match, les Bleuets tenteront d’oublier le calvaire estival des Jeux Olympiques. Cela ne devrait pas être trop difficile dans la mesure où l’effectif n’a pas grand-chose à voir avec celui emmené par Sylvain Ripoll aux Jeux Olympiques. En effet, de nombreux joueurs initialement sélectionnés par le patron des Bleuets pour les JO, mais qui avaient été retenus par leurs clubs respectifs, seront cette fois présents. C’est par exemple le cas de William Saliba, Eduardo Camavinga ou encore Amine Gouiri, amenés à être des leaders de la France. Dans une interview accordée à L’Equipe, Sylvain Ripoll est d’ailleurs revenu sur ce qu’il considère comme une « mascarade pré-olympique », rappelant que par la faute des clubs, la France a été à deux doigts de déclarer forfait.

Sylvain Ripoll n'a pas oublié

« Il faut digérer (les JO), même si ça reste malgré tout une grosse frustration. Maintenant, on a eu très peu de temps entre la fin des JO et le début de ce rassemblement, et il faut donc vite passer à autre chose. Ce n'est pas un sujet sur lequel je vais revenir. Ce qui s'est passé s'est passé, avec cette mascarade préolympique qui a trouvé sa suite logique dans la sanction sportive. De dérogations en dérogations, on est partis de 130 joueurs pour finir par en amener seulement 19, là où tous les autres en ont amené 22. Ce sont des faits, des chiffres qui veulent tout dire. À trois jours de la liste, on avait seulement 11 joueurs, on était au bord de déclarer forfait. Il a fallu le gérer mais ça appartient désormais au passé » a lancé Sylvain Ripoll, qui a hâte de voir son équipe à l’œuvre pour cette phase de qualifications à l’Euro Espoirs. Et de définitivement tourner la page douloureuse de Tokyo.