EdF : Pavard se fait démolir, sa défense est XXL

EdF : Pavard se fait démolir, sa défense est XXL

Photo Icon Sport

Durant la Coupe du Monde 2018, Benjamin Pavard est devenu l’une des coqueluches du football français.

Titularisé à la surprise générale au poste de latéral droit en lieu et place de Djibril Sidibé, Benjamin Pavard avait parfaitement tenu son rang en Russie. Solide défensivement et assez utile offensivement dans le plan de jeu de Didier Deschamps, le joueur de 23 ans restera surtout dans les annales du football pour avoir marqué le plus beau but de ce Mondial avec sa fameuse reprise de volée au second poteau face à l’Argentine en huitièmes de finale. Un but qui a façonné son histoire. Mais le défenseur de Stuttgart veut sortir de cette spirale-là.

« Le coach Didier Deschamps nous avait prévenus parce qu'il l'avait vécu. Il nous a dit : ‘Ça ne va pas être facile de se remettre dedans’. Je m'attendais à une saison compliquée. Je la vis. Beaucoup de gens me critiquent, mais peu de gens regardent les matchs. C'est vrai que j'ai fait quelques erreurs, je suis le premier à le dire. Mais c'est plutôt une défaillance de l'équipe, pas seulement moi. Je voyais des trucs : ‘Stuttgart a perdu, c'est à cause de Pavard’. D'accord si ça vous fait plaisir. Si j'ai signé au Bayern, ce n'est pas grâce à cette frappe contre l'Argentine. C'est parce que je suis un des meilleurs défenseurs de Bundesliga. Défensivement, je suis costaud. Techniquement aussi. Le Bayern, ça ne se refuse pas. C'est le meilleur club en Allemagne. J'ai la dalle de titres. Après la Coupe du Monde, j'ai encore envie d'en gagner énormément. Je ne me voyais pas partir ailleurs », explique, sur Canal+, l’international français, qui aura donc à coeur de faire taire les critiques en prouvant l’étendue de son talent dans un club de très haut niveau dès la saison prochaine.