EdF : Olivier Giroud ira au Qatar, Deschamps est obligé

EdF : Olivier Giroud ira au Qatar, Deschamps est obligé

Icon Sport

Appelé en Equipe de France pour les matches de Ligue des Nations de septembre, Olivier Giroud performe déjà avec un but marqué contre l'Autriche. De quoi faire changer d'avis Didier Deschamps concernant sa sélection au Mondial ? Sans aucun doute pour Kevin Diaz.

Fini le temps des moqueries concernant Olivier Giroud, sa lourdeur sur le front de l'attaque et son manque de temps de jeu en club. L'attaquant du Milan AC est redevenu un homme qui compte et qui performe que ce soit avec les Rossoneri ou avec les Bleus. Sur ses trois derniers matches en Equipe de France, Giroud a planté trois buts et surtout réussi à s'insérer dans le collectif de Didier Deschamps. Le sélectionneur a peur de l'inclure dans le groupe français, en raison de ses inimitiés passées avec Kylian Mbappé et surtout Karim Benzema. Mais, cet argument commence à prendre du plomb dans l'aile.

Sportivement, humainement, Giroud doit aller au Qatar

Depuis son retour et malgré le rôle d'intérimaire dû aux blessures de Benzema, Olivier Giroud reste concerné et appliqué avec les Bleus. Performant sur le terrain, il fait preuve d'un état d'esprit irréprochable. De quoi attirer la sympathie des cadres du groupe comme Raphael Varane et même Kylian Mbappé avec qui le courant passe bien mieux que lors du fameux France-Bulgarie de juin 2021. Ce soir-là, Giroud se plaignait de « ballons qui n'arrivaient pas », visant le joueur du PSG et provoquant la colère de Deschamps. Des marques de soutien qui ne touchent pas Didier Deschamps pour le moment. Mais, le Basque va devoir être plus conciliant selon Kevin Diaz. Pour le consultant RMC, plus rien ne justifie la mise au ban de l'ancien montpelliérain en Equipe de France. 

« Bien sûr qu’il est obligé. Pour ma part et pas mal de joueurs de l’Équipe de France, personne ne comprendrait qu’Olivier Giroud ne soit pas sélectionné avec l’Équipe de France. Autant je ne comprenais pas quand il était titulaire indiscutable alors qu’il était au bout du banc en club. Autant maintenant, il est dans la forme de sa vie comme Benzema. Il a un état d’esprit irréprochable, c’est un exemple. [...] C’est un atout sportif exceptionnel qui apporte une grande qualité de tête, c’est Oliver Bierhoff le mec. Aujourd’hui, il n'y a pas grand monde qui a un meilleur jeu de tête que lui », a t-il clamé dans l'After Foot. Un dernier point qui devrait faire réfléchir Didier Deschamps, connu comme étant très pragmatique et compétiteur.