EdF : Lloris prévient Maignan, il faudra le virer

EdF : Lloris prévient Maignan, il faudra le virer

Icon Sport

De plus en plus contesté en tant que gardien titulaire de l'Équipe de France, Hugo Lloris reste calme et se voit rester dans les cages des Bleus au moins trois ans de plus.

Gardien titulaire de l'Équipe de France depuis 2009, Hugo Lloris ne tend pas lâcher son poste de sitôt. Le capitaine des Bleus est menacé depuis peu par l'émergence de Mike Maignan dont les performances, au LOSC puis au Milan AC, ont conquis un grand nombre d'observateurs. À tel point que, de plus en plus souvent, revient l'idée de voir Maignan prendre rapidement la place d'Hugo Lloris dans les buts de l'Équipe de France. Une France dont Lloris est pourtant le capitaine depuis près de dix ans. Une perspective à court terme qui n'est pas dans l'esprit du gardien de Tottenham. Celui-ci l'a fait savoir dans une interview pour la chaîne anglaise Sky Sports en marge du derby londonien West Ham -Tottenham de ce dimanche après-midi. 

Lloris vise encore quatre années chez les Bleus

Serein, Lloris a fait part aux caméras anglaises d'un certain amour du football et du jeu. Pour lui, sa carrière avec Tottenham mais surtout l'Équipe de France n'est pas terminée, elle pourrait durer encore trois voire quatre ans. « Je suis toujours le jeune garçon qui avait l’habitude de jouer après l’école au parc. Jouer une finale de Coupe du monde ou de Ligue des champions, c'est simplement le contexte qui a changé mais le jeu reste le même. Ma motivation c’est le jeu. Je sais que je suis dans les dernières étapes de ma carrière. Il me reste, je ne sais pas, trois ou quatre ans devant moi. Je sais que je dois encore plus en profiter qu’avant parce qu’un jour cela va s’arrêter. Avec le sourire, avec de la positivité, j’essaye de mettre toute mon énergie à l’entraînement et c’est la meilleure façon de profiter du football et de la compétition », a expliqué l'ancien lyonnais. Toutefois, si l'envie d'Hugo Lloris est là, il ne sera pas le seul maître de sa décision. Il devra composer avec son sélectionneur, soit Didier Deschamps qui n'a pas hésité à se passer d'Olivier Giroud, soit son successeur qui pourrait rebattre les cartes à l'avenir au poste de gardien de l'Équipe de France après le Mondial 2022.