EdF : Le Graët a tranché pour l'avenir de Corinne Diacre

EdF : Le Graët a tranché pour l'avenir de Corinne Diacre

Icon Sport

Quelques heures après l’élimination de l’Équipe de France à l’Euro, le président de la FFF Noël Le Graët confirme sa confiance à Corinne Diacre.

Jusqu’au bout, elles y ont cru. Dans un match fermé entre deux grandes nations du football féminin, l’Allemagne est venu à bout de l’Équipe de France (2-1). Grâce à un doublé de l'attaquante de Wolfsburg, Alexandra Popp, l'Allemagne rejoint les Anglaises en finale de l’Euro 2022. Cette compétition était décisive pour Diacre. Après des échauffourées avec Eugénie Le Sommer puis Amandine Henry, il y a quelques mois, le groupe France semblait être fragilisé par les polémiques. Beaucoup craignaient une sortie prématurée dans cet Euro en Angleterre. Finalement, son équipe a montré un beau visage et redore le blason tricolore. Si la déception reste grande pour les joueuses françaises, le président de la fédération française de football, Noël Le Graët, continue de croire en ses rêves de sacre pour les Bleues. L’ancien président de Guingamp garde toujours sa confiance en Corinne Diacre qui a atteint pour la première fois depuis la Coupe du monde 2011, la demi-finale d’une compétition officielle avec les Bleues. De quoi valider son billet jusqu’au Jeux olympiques si l’on en croit les dires du président de la FFF qui s’est entretenu avec l’Equipe au sujet de l’avenir de sa sélectionneuse.

Diacre sauvée jusqu’aux JO ?

« Elle a atteint l'objectif du dernier carré. Il y a encore des progrès à réaliser, mais elle a bâti un groupe qui devient de plus en plus solidaire. Elle a son groupe en main et l'estime de ses joueuses. De ce côté-là, c'était parfait. Pour moi, il faut aller jusqu'aux JO. C'est une discussion que je vais avoir. Mais je vois mal dire sans arrêt si tu réussis ça, tu continues. Les JO, c'est quelque chose d'important en France. Il faut que la sélectionneuse soit sécurisée jusque-là. On ne peut pas changer tout le temps. On est dans une période plutôt positive. On n'a pas gagné, mais on a atteint l'objectif et on n'était vraiment pas loin de l'Allemagne », a loué le président de la FFF, visiblement satisfait pour confier les commandes des Bleues à Corinne Diacre en vue des JO.