EdF : Droit à l'image, Le Graët se courbe devant Mbappé

EdF : Droit à l'image, Le Graët se courbe devant Mbappé

Icon Sport

Mercredi matin, Noël Le Graët a reçu plusieurs cadres de l’Equipe de France dont Kylian Mbappé pour évoquer le sujet sensible des droits à l’image.

Lors du dernier rassemblement de l’Equipe de France, la polémique avait fait du bruit lorsque Kylian Mbappé avait refusé de se rendre à la matinée dédiée aux sponsors de l’Equipe de France. L’attaquant du PSG ne souhaite plus que son image soit associée à certaines marques et par conséquent, le champion du monde était resté dans sa chambre et avait boycotté ce rendez-vous. Cela avait fait grincer des dents à la fédération française de football et du côté des sponsors de l’Equipe de France. Ce mercredi, la réunion entre Noël Le Graët et les cadres des Bleus était donc très importante. Kylian Mbappé y a participé tout comme Raphaël Varane, Antoine Griezmann, Hugo Lloris et Ngolo Kanté. A en croire les indiscrétions glanées par RMC, ce rendez-vous a été très positif.

La FFF va rédiger une nouvelle convention 

En effet, les différentes parties vont désormais pouvoir avancer main dans la main dans le but de finaliser un accord avant le prochain rassemblement de septembre, date à laquelle la prochaine matinée réservée aux sponsors est prévue. Kylian Mbappé et ses coéquipiers ont toujours les mêmes demandes : ils souhaitent être consultés et avoir un droit de regard sur ce qu’ils font en adéquation avec leurs sponsors personnels. Selon les joueurs, la partie financière n’est pas un problème. A en croire RMC, une nouvelle convention s'adaptant davantage aux exigences des joueurs est en train d’être rédigée alors que la dernière version remonte à 2010. Il y a cependant peu de chances que la nouvelle convention soit rédigée par la FFF et signée par les joueurs avant la prochaine Coupe du monde. Focus sur l’objectif de la France au Mondial 2022, les joueurs tricolores ont assuré à Noël Le Graët qu’il n’y aura pas de problème lors de la prochaine matinée réservée aux sponsors à Clairefontaine en septembre prochain. Tout le monde a également conclu qu’en cas de problème, les états d’âme ne seront pas étalés dans la presse mais directement dans le bureau de Noël Le Graët afin de régler les problème en interne et ne plus alimenter les polémiques. Une bonne chose de faite pour les Bleus qui peuvent désormais se concentrer sur le sportif avec les matchs de Ligue des Nations à venir.