EdF : Départ au Qatar, Deschamps leur claque la porte au nez

EdF : Départ au Qatar, Deschamps leur claque la porte au nez

Dans la liste de Didier Deschamps pour affronter l’Autriche et le Danemark en Ligue des Nations, plusieurs absences sont assez significatives. Le sélectionneur de l’équipe de France a envoyé des messages clairs à certains joueurs qui ne devraient pas disputer la Coupe du monde 2022.

Compte tenu des nombreuses absences, les membres de la liste de Didier Deschamps ne sont pas tous certains de voyager au Qatar. En revanche, les non-convoqués pour choix sportif, eux, sont quasiment sûrs de regarder le Mondial à la télé. C’est notamment le cas de Steve Mandanda qui envisageait un retour grâce au temps de jeu récupéré au Stade Rennais. Malheureusement pour l’ancien Marseillais, le sélectionneur de l’équipe de France mise toujours sur Alphonse Areola.

On parle pourtant du portier numéro 2 à West Ham, mais dont le profil est peut-être plus adapté au statut de troisième gardien des Bleus. Le même message a été envoyé à Clément Lenglet, qui aurait pu profiter des absences de Lucas Hernandez et Presnel Kimpembe. Mais la recrue en difficulté à Tottenham a vu le jeune Benoît Badiashile lui passer devant. Ça ne sent pas bon pour lui ni pour Nordi Mukiele, candidat suite au forfait de Kingsley Coman, mais dont le temps de jeu au Paris Saint-Germain n’a pas du rassurer Didier Deschamps.

Ben Yedder en plein cauchemar

De son côté, Lucas Digne, toujours fiable lors de ses apparitions en Bleu, n’a pas ce problème à Aston Villa. Et pourtant, le technicien lui a finalement préféré le Merengue Ferland Mendy au pire des moments. Le latéral gauche passé par le FC Barcelone a dû prendre un coup sur la tête. Tout comme son coéquipier Boubacar Kamara, finalement rappelé suite au forfait d'Adrien Rabiot, mais initialement éjecté de la liste malgré les blessures de Paul Pogba et de N'Golo Kanté. Une aubaine pour le petit nouveau Youssouf Fofana et pour Eduardo Camavinga.

Restent certains choix moins surprenants à l’image de Corentin Tolisso, encore loin de son meilleur niveau à l’Olympique Lyonnais, ou de Moussa Diaby qui pouvait difficilement résister au retour d’Ousmane Dembélé. Quant à Wissam Ben Yedder, la perte de son statut de titulaire à Monaco n’annonçait rien de bon. Bien sûr, le sélectionneur tricolore peut toujours changer ses plans. Mais le timing de ses choix forts n’est probablement pas anodin.