EdF : De retour en Bleu, Benzema va écraser ses coéquipiers

EdF : De retour en Bleu, Benzema va écraser ses coéquipiers

Icon Sport

Sélectionné par Didier Deschamps pour jouer l’Euro cet été, Karim Benzema fait son retour en équipe de France après plus de cinq ans d’absence. Une convocation bien accueillie par la plupart des observateurs, à l’exception de Raymond Domenech qui a partagé ses craintes.

Comme annoncé tout au long de la journée mardi, Karim Benzema fait bien partie de la liste de Didier Deschamps. Son retour après plus de cinq ans de mise à l’écart semblait impensable en tout début de semaine. Mais selon le sélectionneur de l’équipe de France, une discussion privée a permis de débloquer la situation et de faire le bonheur des nombreux fans de l’attaquant du Real Madrid. Il faut dire qu’avec Kylian Mbappé, Antoine Griezmann et l’ancien joueur de l’Olympique Lyonnais, le secteur offensif des Bleus a de quoi faire trembler n’importe quel adversaire. Il n’empêche que Raymond Domenech préfère rester méfiant, lui qui craint de voir Karim Benzema éclipser ses coéquipiers en sélection.

« C’est un côté un peu gênant »

« Il faut peser le pour et le contre. Le contre, c'est justement que maintenant, tout se focalise sur Karim, sur Benzema, et que tout d'un coup, les autres à côté se sentent un petit peu éteints, qu'ils ne sachent plus trop où est leur place parce que là, on ne va parler pendant quinze jours que de Karim, a prévenu l’ancien sélectionneur tricolore sur La Chaîne L’Equipe. Est-ce qu'il va jouer les matchs ? Est-ce qu'il va jouer à la place de Mbappé ? Comment il va se comporter ? Tout va tourner autour de lui. C'est un côté un peu gênant. S'il l'avait fait venir au mois de mars, peut-être qu'on aurait éliminé tout ça, mais peut-être qu'au mois de mars, Didier n'était pas encore prêt pour le reprendre. Mais le petit doute pour moi va peser dans cette visibilité qu'aura Karim par rapport aux autres. » Sans parler du traitement médiatique, nul doute que le Madrilène tentera de s'intégrer au mieux après une si longue absence.