EdF : Clauss, une boulette déjà fatale avec la France ?

EdF : Clauss, une boulette déjà fatale avec la France ?

Icon Sport

Sur le banc en Croatie lundi soir, Jonathan Clauss a provoqué un penalty quelques secondes seulement après son entrée en jeu avec la France.

La quatrième sélection en Equipe de France de Jonathan Clauss ne restera pas longtemps dans la mémoire du défenseur de Lens. Tout du moins, pas pour de bonnes raisons. Après un échauffement de plus de 30 minutes en deuxième mi-temps, Jonathan Clauss est enfin entré en jeu face à la Croatie lundi soir. Tandis que les Bleus étaient devant au score (1-0) grâce à un but inscrit par Adrien Rabiot, le piston du Racing Club de Lens a provoqué un penalty quelques secondes après son entrée en jeu. Cette erreur peut-elle être fatale à Jonathan Clauss dans la course à la Coupe du monde ? C’est la question que s’est posée La Voix du Nord au lendemain du match nul concédé par les Bleus en Croatie. Et si le média nordiste rappelle que Didier Deschamps a accordé une seconde chance à Jules Koundé après une expulsion et un penalty concédé il y a quelques mois, il est clair que la boulette de Jonathan Clauss dans un match aussi serré ne jouera pas en sa faveur à l’avenir.

Clauss doit vite gagner des points en Bleus

« Au lendemain de ce scénario catastrophe auquel le Lensois n’était pas préparé, une question se pose : son erreur, qui au final coûte cher, peut-elle avoir des conséquences pour la suite de sa carrière internationale ? Il est prématuré d’y répondre. Didier Deschamps, en tout cas, n’écarte pas à la première incartade. Le temps presse cependant et il ne reste plus que deux matchs à Jonathan Clauss pour inverser la tendance. Peut-être pas vendredi en Autriche, où Coman pourrait être rappelé au coup d’envoi, mais pourquoi pas lundi prochain à Paris contre la Croatie. À condition bien sûr que Didier Deschamps opte pour un système tactique qui lui réserve une place » soulève La Voix du Nord, pour qui Jonathan Clauss aura tout intérêt à marquer des points lors des deux prochains matchs de l’Equipe de France. Peu importe le temps de jeu dont il disposera…