EdF : Benzema victime de racisme, une anecdote accable Le Graët

EdF : Benzema victime de racisme, une anecdote accable Le Graët

Photo Icon Sport

Auteur d’un doublé contre Gérone (1-3) jeudi en Coupe du Roi, Karim Benzema a atteint la barre des 209 buts avec le Real Madrid. Devenant ainsi le sixième meilleur buteur de l’histoire du club.

Certains regretteront que l’attaquant n’ait pas eu la même réussite avec l’équipe de France, dont il est écarté depuis plus de trois ans. En cause, la fameuse affaire de la sextape et son accusation concernant le sélectionneur Didier Deschamps, qui aurait « cédé sous la pression d’une partie raciste » du pays. Une version que confirme son ancien agent Karim Djaziri.

« Si vous pensez qu’il n’y a pas de racisme en France, en Italie, on ferme les yeux face à la vérité, a dénoncé le proche de Benzema sur RMC. Karim n’a jamais dit que Deschamps était raciste. Quand le président Le Graët reçoit des mois avant des milliers de lettres : "dégagez-le le bougnoule", "A mort l’arabe"… Moi j’étais dans le bureau, je les ai vues les lettres. » Remonté, l’ex-représentant du Merengue a ensuite raconté une anecdote accablante pour le patron de la FFF.

« Moi, je ne suis pas un arabe comme vous »

« Un jour, j’ai demandé à Le Graët si on pouvait avoir un entretien entre Karim et Didier, un an après 2016, s’est-il souvenu. Karim n’a rien demandé, il m’a dit: "Moi, je ne peux pas l’appeler". Le Graët m’a dit : "je ne peux rien faire" alors que, soi-disant, il aime Karim, et à la fin, il m’a dit : "moi, je ne suis pas un arabe comme vous". Je lui ai dit "comment ?" Il m’a répondu : "vous m’avez bien compris et puis, là, je vais regarder l’étape du Tour de France". C’est normal ça ? » Chacun interprétera la réponse du dirigeant comme il le souhaite…