EdF : Benzema rappelé, c'est trop tard pour Lizarazu

EdF : Benzema rappelé, c'est trop tard pour Lizarazu

Icon Sport

En début de semaine, Didier Deschamps a fait le choix de sélectionner Karim Benzema pour l’Euro 2021 avec la France.

Un choix qui interpelle, plus de cinq ans après la dernière convocation de Karim Benzema chez les Bleus. Sur le plateau de Téléfoot, le consultant Bixente Lizarazu a analysé le retour du Madrilène chez les Bleus. Sportivement, ce choix ne souffre bien sûr d’aucune contestation. Mais l’ancien défenseur de la France et du Bayern Munich est perplexe en raison du timing de ce retour. Enfin, il estime que si Didier Deschamps a retenu Karim Benzema pour l’Euro, c’est peut-être car il s’est aperçu lors du rassemblement du mois de mars que ses attaquants, et notamment Olivier Giroud, n’étaient pas dans la forme de leur vie. Et que sélectionner Benzema devenait quasiment indispensable…

« Est-ce que toutes les conditions étaient réunies pour ce retour ? Oui et non. Non, parce qu’il aurait pu le faire plus tôt. On a beaucoup parlé de sa saison extraordinaire, quand tu es titulaire au Real Madrid, c’est que tu as le niveau et que tu as déjà un grand talent. Donc, il aurait pu le faire plus tôt, il aurait pu le faire avant la Coupe du monde, il aurait pu le faire au mois de mars, pour mieux intégrer Benzema. Parce qu’il va falloir trouver la bonne animation, il va falloir faire des réglages, là il n’y aura pas beaucoup de matchs pour faire les réglages. Au mois de mars, Deschamps s’est peut-être rendu compte que certains de ses attaquants et leaders d’attaque n’étaient pas forcément dans la forme de leur vie et que faire revenir Benzema, ça remettait de la concurrence, ça mettait un peu de piment et ça réveillait peut-être ses attaquants et son équipe » a analysé Bixente Lizarazu, pour qui le retour de Karim Benzema devenait essentiel aux yeux de Didier Deschamps sportivement. Tout le monde se languit maintenant de voir évoluer l’ancien Lyonnais aux côtés de Kylian Mbappé et de Didier Deschamps.