EdF : Benzema out, Giroud titulaire, Deschamps se marre

EdF : Benzema out, Giroud titulaire, Deschamps se marre

La face de l'équipe de France a totalement changé ces derniers jours. Même s'il s'en amuse devant les médias, Didier Deschamps est bien obligé de constater qu'Olivier Giroud à la cote désormais. Et ce n'était pas du tout le cas avant. 

Champion du monde en tant que joueur puis en tant que sélectionneur, Didier Deschamps est un technicien qui arrive à faire l’unanimité en France et à l’étranger. Si la façon dont ses équipes jouent n’emballe pas forcément, sa capacité à fédérer un groupe et obtenir des résultats force le respect. Au Qatar, il est considéré comme un gros atout dans l’escarcelle des Bleus en vue de cette Coupe du monde. Il faut dire que « DD » a de l’expérience, lui qui dirige les Tricolores depuis plus de 10 ans désormais, et sait gérer les compétitions au long cours. S’il a pris comme tout le monde un coup de massue avec la blessure de Karim Benzema, Didier Deschamps savait que cette situation pouvait arriver étant donnée la fragilité physique du joueur du Real Madrid ces dernières semaines. C’est l’une des raisons pour lesquelles il a appelé Olivier Giroud dans sa liste, alors que le buteur du Milan AC semblait avoir perdu beaucoup de points depuis le retour de KB9 en Bleu. 

Giroud, Deschamps n'en voulait plus

Un revirement de situation qui change totalement la face de l’équipe de France, mais ne semble pas perturber l’équilibre d’un groupe totalement concentré sur l’objectif, et qui a appris à gagner avec Olivier Giroud en pointe comme en 2018. Néanmoins, le « karting » n’a pas le prestige de la « F1 » et Didier Deschamps a été taquiné à ce sujet en conférence de presse par un journaliste étranger. « La France a perdu Benzema, mais il y a Giroud. Il est brillant à Milan mais il n’est pas très apprécié en France, qu’en pensez-vous ? », s’est vu demander le sélectionneur national. 

Ce dernier a décidé de sortir de son habituelle langue de bois pour partir dans de l’ironie bien salée, mais peut être pas totalement anodine. « Ces derniers temps il est adoré, même là (dans la salle), et pourtant il y en a beaucoup qui l’ont critiqué ! Mais depuis (la blessure de Benzema), pouah ! Un titulaire indiscutable. La France est ravie, moi aussi et Olivier aussi », a livré le sélectionneur national, qui lui-même ne se voyait pas forcément partir avec l’ancien d’Arsenal sur le rendez-vous au Qatar il y a un an de cela. Giroud avait été snobé après l'Euro, malgré sa bonne forme avec son club, et il n'avait alors pas caché sa surprise. Désormais, le vent a tourné pour Olivier Giroud et avec cette déclaration au second degré, Didier Deschamps confirme que l’avant-centre champion du monde en 2018 est désormais une force vive des Bleus. Cela ne déplaira certainement pas à Kylian Mbappé, qui avait relancé totalement son coéquipier chez les Bleus en avouant qu’il adorait jouer avec un pivot en pointe, pour être plus libre de ses actions offensives.