Paris, bienvenue contre les Ch'tis !

Paris, bienvenue contre les Ch'tis !

Les Parisiens ont battu mercredi soir Nancy en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue avec un doublé de Peguy Luyindula, tandis que Le Havre sortait Rennes dans les dernière secondes.

Trois jours après sa victoire contre Lille en championnat, le Paris Saint-Germain a enchaîné avec un deuxième succès consécutif, cette fois en Coupe. Pour ce huitième de finale de la Coupe de la Ligue, Paul Le Guen avait aligné une paire offensive composée de Mateja Kezman et Peguy Luyindula. Bien lui en a pris, puisqu’après une demi-heure de jeu clairement soporifique, l’attaquant serbe délivrait une passe millimétrée à son compère, qui d’un tir piqué ne laissait aucune chance à Damien Grégorini (1-0, 31e). Le public du Parc des Princes avait à peine le temps de se rasseoir que Peguy Luyindula, servi cette fois par Sylvain Armand, prenait de vitesse André Luiz et marquait son second but (2-0, 37e). Fort de cet avantage, le Paris Saint-Germain pouvait gérer sereinement la suite de la rencontre, d’autant plus que Nancy n’avait absolument rien à proposer pour contrarier les joueurs de Paul Le Guen. La seconde période ne changeait rien à la donne, si ce n'est pour le PSG qui devra peut-être se passer quelques temps de Mateja Kezman qui s'est fait une entorse sur une action anodine. Au prochain tour, Paris retrouvera son rival malheureux de la finale de la saison passée, Lens. Un match qui va évidemment faire beaucoup parler après la fameuse affaire de la banderole anti-Ch'tis qui avait valu dans un premier au PSG d'être exclu de cette Coupe de la Ligue.

 

Du côté du Havre, les Normands ont arraché sur le fil leur billet pour les quarts de finale. Le HAC avait rapidement ouvert le score par El Fardou Ben Nabouhane, mais Moussa Sow avait ramené Rennes à la hauteur. Alors que l'on s'acheminait vers la prolongation, l'arbitre de la rencontre accordait un penalty généreux aux Havrais après un contact entre Hénin et Aubey dans la surface. Jean-Michel Lesage ne se posait pas de question et trompait Douchez, qualifiant par la même occasion les Havrais, qui affronteront Nice au prochain tour.