Nantes-Nice : Eric Roy refuse de s'excuser

Nantes-Nice : Eric Roy refuse de s'excuser

Icon Sport

Mis en cause par de nombreux téléspectateurs à cause de ses commentaires de la finale de la Coupe de France Nantes-Nice, Eric Roy a décidé de répondre aux critiques afin de se défendre.

La finale de la Coupe de France a procuré un grand plaisir aux supporters nantais, et une grande douleur à ceux de Nice. Mais pour ceux qui ont suivi ce match devant la télévision, ce sont surtout les analyses d’Eric Roy, consultant de France 2, qui ont suscité le plus de commentaires. Il est vrai que l’ancien joueur et entraîneur de l’OGC Nice s’est bien lâché à l’encontre de Stéphanie Frappart, qui a sifflé le penalty aboutissant au but victorieux des Canaris, mais également contre les règles du football, et notamment le hors-jeu. Très vite, ce craquage en direct à l’antenne d’une chaîne TV du service public a suscité un déluge de commentaires sur les réseaux sociaux, les propos du consultant, censé être neutre, mettant en rogne pas mal de monde. Face à ces centaines de critiques, France Télévisions n’a pas officiellement réagi, mais Eric Roy a décidé, lui, de briser le silence et de répondre à cette polémique. 

Proche de Nice ? Eric Roy assume mais se défend

Se confiant au quotidien sportif, l’ancien joueur, qui a précisé qu’il n’était pas présent sur Twitter, veut que cette histoire cesse rapidement, estimant avoir fait son job de consultant de manière professionnelle et correcte. « Des liens forts avec Nice ? Je ne vais pas m'excuser pour ça. J’aurais dit exactement la même chose si le penalty avait été dans l'autre sens. La réalité, c'est que je n'ai pas critiqué Stéphanie Frappart. J'ai critiqué le règlement sur ces fautes de main avec un penalty qui est, à mon sens, sévère. Ce que j’ai dit sur le hors-jeu ? Tout le monde l'a vu, l'arbitre, le juge de ligne, mais c'est le règlement... On met l'intégrité des joueurs en danger sur des séquences qui n'ont pas lieu d'être. Le jour où il y aura un blessé sur ces dix-quinze secondes. C'est plus compliqué de commenter deux équipes françaises alors que lorsque tu commentes un match de Coupe d'Europe, il y a un parti pris qui est davantage accepté de tous (...) Toutes les décisions litigieuses ont été en leur faveur mais Nantes a fait ce qu'il fallait et Nice n'a pas été assez bon pour gagner ce match », a confié Eric Roy, histoire de dégonfler cette polémique qui a enflammé les réseaux sociaux.