Nice-Cologne dégénère : le stade pris d'assaut !

Nice-Cologne dégénère : le stade pris d'assaut !

Le retour des Coupes d’Europe ne se passe pas vraiment dans le calme pour les clubs français. A Nice, cela a totalement dégénéré.

Mis à jour à 19h05

Ce mardi lors du match du PSG face à la Juventus, une enquête a surtout été ouverte pour les agissements répréhensibles des supporters turinois, mais aussi à l’encontre des fans parisiens pour leur festival pyrotechnique. Mercredi à Londres, les ultras de l’OM se sont faits remarquer dans le stade avec des affrontements avec la police pour séparer plus clairement les tribunes. Ce jeudi, avant le match entre Nice et Cologne, les supporters des deux camps se sont tous simplement affrontés dans le stade.

Le climat est délétère dans l’Allianz Riviera avec des jets de fumigènes, des provocations, et des supporters allemands qui sont sortis de leur parcage pour aller en découdre, sans affrontement direct pour le moment. Les incidents auraient déjà fait un blessé grave, avec un supporter qui est tombé d’une tribune et a été durement touché. Il serait en urgence absolue selon les équipes médicales.

Le coup d'envoi reporté

Le report du match est envisagé par les autorités et les officiels, sachant que le climat n’est pas du tout propice à la tenue d’une rencontre de football à l’heure actuelle. Surtout que les supporters semblent avoir pris possession du stade, et essayent de se battre à quasiment tous les niveaux. Selon RMC et Canal+, diffuseurs de la rencontre, une réunion a lieu en cette fin d’après-midi avec le Préfet pour décider du sort de la rencontre, alors que des milliers de supporters du FC Cologne avaient fait le déplacement ce jeudi sur la Côte d’Azur. Tout en polluant copieusement la ville, en taguant les murs, provoquant la colère du maire locale Christian Estrosi. Les capitaines des deux équipes se sont approchés pour essayer de raisonner les supporters des deux camps. Le coup d'envoi devrait avoir lieu à 19h40, et la rencontre devra sans dérouler sans incidents, sous peine d'être définitivement arrêtée.