LDC : L’Atlético, ça « emmerde » Pierre Ménès

LDC : L’Atlético, ça « emmerde » Pierre Ménès

Photo Icon Sport

Depuis 2009 et la victoire du FC Barcelone de Pep Guardiola en Ligue des Champions, le dernier carré de la plus prestigieuse des épreuves européennes est le théâtre d’oppositions de style marquées.

Le jeu de passe du club catalan ou du Bayern Munich, la projection rapide vers l’avant du Real Madrid, où le style rugueux et défensif qui a aussi réussi à l’Inter Milan ou à Chelsea, et est désormais la marque de fabrique de l’Atlético Madrid. C’est grâce à une défense de fer et un réalisme offensif terrible que les Matelassiers enchainent les bonnes performances, même si cela ne fait clairement pas se soulever les foules. En 1/8e de finale, la formation de Diego Simeone a passé le PSV sans marquer un seul but en 210 minutes. Et de toute façon, comme cela a été démontré contre le Bayern Munich ce mercredi, un seul but suffit pour tenir le score, et l’Atlético Madrid est clairement capable de repousser sempiternellement le club bavarois à l’Allianz Arena la semaine prochaine. Un style de jeu auquel il faut rajouter une agressivité décuplée et beaucoup de malice (ou de vice, c’est selon), ce qui a le don d’irriter ceux qui aiment le beau jeu, et notamment Pierre Ménès. 

« Je vois, je lis et j'écoute tout le monde s'extasier sur l'abnégation défensive, sur la capacité à être toujours à deux sur les côtés, sur le fait de parfaitement coulisser, sur la grinta invraisemblable de Simeone sur le banc, etc. Tout est vrai. Mais moi, je suis désolé, ça m'emmerde. En plus, il y a toujours un moment où ça triche, où ça simule. Alors contrairement au match face au Barça, il y a eu moins de coups. Sans doute l'absence de rivalité nationale ou le forfait de Diego Godin. Alors évidemment, dans cette confrontation, le suspense reste total. Je pense que le Bayern a tout à fait les moyens de faire éclater cette équipe mais l'Atlético a également les ressources pour non seulement garder son but d'avance mais même en claquer un autre à l'Allianz Arena », a confié le consultant de Canal+, qui sait que le club madrilène a désormais une belle expérience européenne, et sait parfaitement s’y prendre pour couper totalement le rythme d’un match.