But refusé puis accordé à Cristiano Ronaldo, le bide de l’arbitrage vidéo

But refusé puis accordé à Cristiano Ronaldo, le bide de l’arbitrage vidéo

Photo Icon Sport

Mis en place lors de ce championnat du monde des clubs, l’arbitrage vidéo connaît des débuts difficiles. Dans la première demi-finale, un pénalty a été accordé après visionnage vidéo, sans tenir compte du fait que le joueur était hors-jeu au départ du ballon, et donc avant la faute, même si la FIFA a envoyé un communiqué pour expliquer que c’était à l’appréciation de l’arbitre.

Dans l’autre demi-finale, Cristiano Ronaldo a vu son but en fin de match être validé par les arbitres, ce qui lui a permis de le célébrer, avant que l’arbitre ne fasse signe qu’il y avait hors-jeu, foi de vidéo arbitrage. Le jeu a donc repris quelques secondes, avant que l’arbitre ne l’interrompe à nouveau, pour faire comprendre qu’il y avait but, et que l’équipe du Club America devait bien aller engager, devant l’incrédulité générale. Seule satisfaction, CR7 n'était pas hors-jeu à la vue de la vidéo, ce que l'arbitre assistant avait tout de même façon déjà jugé en temps réel, sans que plusieurs minutes ne soient perdues...

 

Share