Du dopage dans le football ? Ça se saurait

Du dopage dans le football ? Ça se saurait

Photo Icon Sport

En marge du tirage au sort de la Coupe du monde 2018, Gianni Infantino a donné une conférence de presse pour mettre en lumière le rendez-vous mondial, qui s’invitait pour la première fois en Russie. Un pays qui a souvent fait la Une des gazettes sportives ces derniers temps, pour des affaires de dopage. De nombreux athlètes sont encore suspendus ou privés de compétition pour avoir utilisé des produits améliorant illégalement les performances, et cela jette forcément l’opprobre sur la manière de fonctionner de tout un pays. Alors, est-ce que le football, en Russie ou ailleurs, peut-être touché par le dopage ? Bien sûr que non, a répondu le grand patron de la FIFA.

« S'il y avait un problème sérieux de dopage dans le football, on le saurait, que ce soit en Russie ou dans n'importe quel autre pays du monde. Jusqu'ici, tous les tests que nous avons conduits ont été négatifs. Et ces contrôles ne sont pas réalisés en Russie. Ils l'ont été en dehors de la Russie, par des non-Russes. S'il s'avère que quelqu'un a commis une violation des règlements, ou s'est dopé, il y aura des sanctions », a prévenu Gianni Infantino qui sait que le football a bien des maux, mais a généralement été épargné par les affaires de dopages ces dernières années.