Et 1, et 2 et 3-0 pour les Pays-Bas face au Brésil !

Et 1, et 2 et 3-0 pour les Pays-Bas face au Brésil !

Photo Icon Sport

Face à une formation brésilienne d’une faiblesse confondante, les Pays-Bas ont remporté la petite finale (3-0) et se classent donc à la troisième place du Mondial 2014. Même si cela n’atténuera pas les regrets des Néerlandais, cette victoire face au pays hôte permet de finir sur une bonne note, ce qui n’est clairement pas le cas du Brésil. 

Après le traumatisme de la demi-finale perdue face à l’Allemagne, le Brésil espérait bien renouer avec son public à l’occasion de la petite finale. Et avant même le coup d’envoi, le destin semblait favorable à la Seleçao, puisque Sneijder, titulaire, devait céder sa place, le joueur de Galatasaray se blessant à l’échauffement. Mais les Néerlandais allaient rapidement mettre un gros coup au moral des joueurs de Scolari. Sur la première action offensive des Bataves, Thiago Silva commettait une faute grossière sur Robben qui filait au but. Problème pour l’arbitre, cette faute était commise à la limite de la surface, mais l’officiel se méprenait à la fois en accordant un penalty, mais également en ne mettant qu’un jaune au défenseur du PSG, lequel méritait de toute évidence un rouge. Van Persie ne se posait pas de question, et transformait le penalty (1-0, 3e). Cela commençait mal pour le Brésil et les choses ne s’arrangeaient pas, puisque David Luiz commettait une belle boulette en renvoyant de la tête le ballon en plein milieu de la surface. Blind, oublié par la fantomatique défense brésilienne, avait tout son temps pour ajuster la mire et marquer le deuxième but (2-0, 17e). Assommée, la Seleçao essayait de réduire le score avant la pause, mais à la seule exception de ce coup-franc tiré par Oscar, que personne n’arrivait à pousser au fond, et notamment David Luiz, légèrement retenu par un défenseur néerlandais, c'était le désert total.

La seconde période était relativement bien gérée par les Pays-Bas, l’attaque brésilienne se montrant incapable de trouver une solution. Cependant, l’arbitre s’emmêlait encore une fois les crayons, oubliant de siffler un penalty consécutif à une faute de Blind sur Oscar dans la surface, allant même jusqu’à mettre un jaune au joueur de Chelsea, soupçonnant ce dernier d’avoir simulé (70e). On se demandait franchement comment le Brésil allait pouvoir revenir au score, et la réponse était évidente, cela n’était pas possible. La rencontre n’atteignait pas des sommets, les Néerlandais n’ayant réellement pas de mal à tenir à distance leurs adversaires, loin d’enflammer la rencontre pour tenter l’impossible. Et dans le temps additionnel, les joueurs de Van Gaal enfonçaient le clou grâce à un troisième but signé Wijnaldum (3-0). Finalement, les Pays-Bas s’imposaient (3-0) et remportaient la médaille de bronze, tandis que du côté du Brésil on pouvait quitter la pelouse la tête basse après une nouvelle énorme déception.