L2 : Journalistes et supporters attaqués... Pierre Ménès défonce le Gazélec

L2 : Journalistes et supporters attaqués... Pierre Ménès défonce le Gazélec

Photo Icon Sport

Ce dimanche, le barrage d'accession à la Ligue 2 entre le Gazélec d’Ajaccio et Le Mans a accouché d’un scénario digne de la Ligue des Champions 2019.

En effet, alors que le club de National avait perdu 1-2 à l’aller à domicile, la formation sarthoise a fait une remontada en gagnant 0-2 en Corse grâce à une magnifique retournée de Soro Nanga à la 97e minute de jeu, alors que Jobello avait manqué le penalty de la libération trois minutes plus tôt. Un renversement de situation complètement fou qui n’a pas plu à tout l:e monde. Si les suiveurs du Mans étaient dans tous leurs états, sachant qu’ils n’avaient plus connu le niveau professionnel depuis 2013 et leur liquidation judiciaire, les amoureux du Gazélec, qui vont retrouver le National, ont la tête dans le sac.

Et comme souvent, les supporters corses se sont fait remarquer en mal en marge de cette rencontre. Puisque les Ajacciens ont coursé et violenté leurs rivaux manceaux, sans une rapide intervention des services de l’ordre… Un nouvel évènement triste qui dégoûte Pierre Ménès‏. « En revanche le comportement de certains supporters du Gaz. Mais c’est pas comme si on avait pas l’habitude », a-t-il lancé sur Twitter. À noter que les supporters corses n’en n’étaient pas à leur coup d'essai du jour, vu qu’avant la rencontre, plusieurs individus ont pris à partie quatre journalistes adverses à leur arrivée au Stade Ange-Casanova, selon L’Equipe. Après avoir reçu des pierres et des pétards, les hommes de Ouest France, du Maine Libre, de Sweet FM et France Bleu Maine ont finalement été aidés par la sécurité du club. Des scènes indignes autour du football, qui n’auront au moins plus lieu en L2 sachant que le Gazélec y laisse sa place au Mans.