Gress part « la tête haute »

Mis sur la voie de garage après seulement deux matches, et deux défaites, Gilbert Gress a avoué à l’Agence France Presse qu’il quittait le RC Strasbourg avec le sentiment de ne rien avoir fait pour mériter cela. « Je ne suis pas abattu. Je quitte le club sans avoir eu de problèmes, ni avec Léonard Specht, ni avec aucun joueur, ni avec le staff technique. J'ai toujours été loyal et je garde la tête haute », a expliqué le désormais ancien entraîneur alsacien.