TV : Téléfoot clashe Mediapro, l'énorme délire en direct !

TV : Téléfoot clashe Mediapro, l'énorme délire en direct !

Photo Icon Sport

Ce week-end, les équipes de la chaîne Téléfoot ont assuré la couverture de la Ligue 1 et de la Ligue 2… presque comme si de rien était.

A la veille du premier match de la 14e journée de Ligue 1 entre l’ASSE et Angers, Mediapro annonçait dans un communiqué avoir trouvé un accord avec la LFP pour rendre les droits du football français, en échange de quoi l’instance du football français s’est engagée à ne pas poursuivre le groupe sino-espagnol en justice. Un arrangement qui marque la fin de la chaîne Téléfoot, quatre mois seulement après sa création. Bien évidemment, les cœurs étaient lourds sur l’antenne du diffuseur de la Ligue 1 ce week-end. Après la victoire de Lyon face au PSG dimanche soir, certains journalistes ont préféré en rire. En roue libre totale, l’humoriste et chroniqueur Paul de Saint-Sernin s’est notamment fait remarquer en interpellant de manière hilarante Thomas Tuchel et Rudi Garcia.

« Qu’est-ce qui est le plus probable, que Messi vienne au PSG ou que Mediapro paye les droits de la Ligue 1 ? » a notamment lancé le journaliste lors de l’interview de Thomas Tuchel. Dix minutes plus tard, c’est lors de l’interview de Rudi Garcia que le journaliste faisait passer son amertume par l’humour en direct à la télé. « A votre avis, qui va perdre son travail en premier : vous ou moi ? ». Deux interviews remarquées, qui faisaient suite au bel hommage de Grégoire Margotton, « prêté » par TF1 dans le cadre d’un accord avec Téléfoot pour commenter les plus belles affiches du championnat. « Je voulais juste avoir un petit mot en notre nom à tous les deux (avec Bixente Lizarazu). On était très heureux et très fiers d'être associés au projet de Téléfoot depuis quatre mois, fiers d'avoir fait partie d'une rédaction merveilleuse. On pense ce soir aux 50 journalistes, aux 150 personnes en tout qui ont tout donné ces derniers mois, ça va de Julien Bergeaud, Jean-Michel Roussier, les patrons, jusqu'aux plus jeunes des stagiaires. On leur souhaite le meilleur pour la suite, à eux tous et uniquement à eux ». La dernière phrase résume à merveille l’état d’esprit des journalistes de la chaîne, solidaires entre eux et avec les patrons de Téléfoot, mais très amères auprès des grands chefs espagnols de Mediapro.