TV : Quillot sort du silence, il aurait mieux fait de se taire

TV : Quillot sort du silence, il aurait mieux fait de se taire

Photo Icon Sport

Patron de la Ligue de Football Professionnel au moment de la signature de son contrat avec Mediapro, Didier Quillot a communiqué via Twitter pour la première fois depuis des mois, le retour de bâton est brutal.

Considéré comme un maître des négociations lorsqu’il a signé le contrat de vente des droits TV de la Ligue 1 à Mediapro pour quatre saisons, Didier Quillot peut profiter tranquillement du bonus de 1,5ME versé par la Ligue de Football Professionnel à celui qui n’est plus son directeur général exécutif depuis que Vincent Labrune a pris les commandes de la LFP. Alors que le deal avec Mediapro a tourné au fiasco total, Didier Quillot a disparu des radars au moment où même au sein du football français on lui reproche d’avoir été très léger lors des négociations avec Jaume Roures. Mais, après plus de deux mois de silence sur les réseaux sociaux, l’ancien patron de la Ligue est sorti de son silence ce week-end pour parler….de pains au chocolat ou plutôt de chocolatine, Didier Quillot précisant être en « week-end à Montauban ». 

Et cette petite intervention a valu à Didier Quillot un déluge de réponses plutôt virulentes et musclées. « J'en reviens pas, le mec est le principal responsable du fiasco Mediapro, tout le monde se demande ce qu'il est devenu et il s'exprime pour parler de ses chocolatines. On s'en pète un rein de tes pains au chocolat @DidierQuillot, rends l'argent et explique-toi », « Vos chocolatines ou pains au chocolat sont très durs à avaler pour les vrais amateurs de football français. Trop d'incompétence et de tout-pour-ma-pomme dans la pâte. Remboursez ! », « Pendant que la France confinée s'inquiète et que le football français subit votre incompétence et votre malhonnêteté, Votre seule préoccupation est une chocolatine !  Vous devriez avoir honte de vos agissements !  Parvenez vous à dormir sur vos 2 oreilles ???? », et on ne recense pas les messages moins diplomates à l’encontre de l’ancien dirigeant de la Ligue de Football Professionnel. Le dossier Téléfoot-Mediapro ne passe pas, et certains commencent à s'en rendre compte.