TV : Pierrre Ménès avoue être « au fond du trou »

TV : Pierrre Ménès avoue être « au fond du trou »

Une semaine après le début de l'énorme polémique qui le vise, Pierre Ménès ne sait pas encore s'il sera dimanche prochain au Canal Football Club. Mais le consultant est clairement touché.

Pierre Ménès est au coeur d’une énorme polémique depuis la semaine passée et les révélations sur deux séquences qui ont été coupées dans le documentaire de Marie Portolano, « Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste », et qui concernaient plus précisément le consultant star de Canal+. Après des explications ratées sur le plateau de Cyril Hanouna, Pierre Ménès a totalement disparu, notamment des réseaux sociaux où il n’a pas laissé le moindre message depuis que cette histoire est sortie. Le Canal Football Club n’étant pas au programme cette semaine, on ne sait pas encore s’il sera dimanche prochain sur la plateau avec Hervé Mathoux et ses collègues, Canal+ ayant tout de même ouvert une enquête concernant le comportement de Pierre Ménès, lequel a également perdu son contrat avec EA Sports. Les mauvaises nouvelles s’enchaînent donc pour celui qui était jusqu’à dimanche dernier une des stars de la chaîne cryptée.

Pierre Ménès déprime dur

Afin d’essayer d’obtenir une interview avec Pierre Ménès, Médiapart l’a contacté directement. Mais ce dernier n’a pas voulu s’exprimer, conscient que la situation était déjà très tendue le concernant. Le consultant star de Canal+ a tout de même reconnu qu’il était clairement effondré de tout ce qui lui est tombé dessus en quelques jours, les réseaux sociaux et certains de ses confrères ayant été terribles. « Je suis déjà au fond du trou, je n'ai pas besoin qu'on m’achève », a répondu Pierre Ménès au média dirigé par Edwy Plenel, expliquant qu'il suivait l'avis de son avocat et de la chaîne. La situation est réellement compliquée pour le spécialiste du foot, et cela même si Nathalie Iannetta et Marie Portolano ont fait savoir qu’il était tout de même regrettable que Pierre Ménès soit la cible de toutes les attaques, là où le documentaire voulait surtout mettre en avant des problèmes beaucoup plus généraux. Mais la personne qui a fait fuiter le fait que le documentaire avait été modifié à la demande de Canal+ savait ce qu'elle faisait et que Pierre Ménès allait avoir la « vedette » bien malgré lui.