TV : Pierre Ménès avocat de Canal+ contre « les malveillants »

TV : Pierre Ménès avocat de Canal+ contre « les malveillants »

Pierre Ménès estime qu'il n'y a rien à reprocher à Canal+ dans la gestion des droits TV de la Ligue 1 et que ceux qui accusent la chaîne cryptée d'avoir une attitude minable sont méprisables.

Si Sébastien Thoen et Stéphane Guy ont été virés de Canal+ ces dernières semaines, le premier pour un sketch se moquant de Pascal Praud, le second pour avoir utilisé sa  liberté d’expression à l’antenne, Pierre Ménès est lui droit dans ses bottes lorsqu’il s’agit d’évoquer les décisions de la chaîne cryptée. Ce mercredi, au lendemain de l’annonce par Maxime Saada que Canal+ exigeait un appel d’offres pour les droits TV de la Ligue 1 là où les juristes de la LFP pensent qu’un accord de gré à gré pouvait avoir lieu, le consultant de la chaîne du groupe Vivendi monte au créneau. Objet de sa colère sur Twitter, un papier de RMC où l’on conteste le droit de Canal+ à renvoyer à la Ligue les trois matchs achetés. Pour Pierre Ménès, tout cela est méprisable et Canal+ est dans son bon droit.

Canal+ ne fabrique pas du pognon balance Pierre Ménès

Le consultant de C+, visiblement au fait du droit des contrats, estime que rien ne peut être reproché à la chaîne. « L’art de présenter les choses comme de la merde. Si tu refais un appel d’offres, obligatoire juridiquement pour le conseil de la concurrence, tous les lots sont automatiquement remis en cause. N’écoutez pas ces malveillants (...) Mais le pognon tu crois qu’il se fabrique. Tu vas pas mettre en péril l’économie de la chaîne pour sauver le foot français de son incompétence (...) Pour refaire un appel d’offres tu es bien obligé de rendre les droits et de commencer par ça. Quand on veut rien comprendre », s’est agacé Pierre Ménès sur ce thème forcément sensible.