TV : Pas de droits TV cette saison, Pierre Ménès annonce le pire

TV : Pas de droits TV cette saison, Pierre Ménès annonce le pire

Icon Sport

Dès l’attribution des droits télévisuels de 80 % des matchs de Ligue 1 à Mediapro en 2018, Pierre Ménès a émis de gros doutes sur le projet du groupe sino-espagnol.

Les doutes du journaliste de Canal + se sont confirmés puisqu’au bout de deux mois de diffusion, Mediapro a cessé de payer ses droits télévisuels. Le projet de Jaume Roures est un bide monumental, sans aucun doute le plus gros de l’histoire de l’audiovisuel sportif en France, à tel point que Téléfoot va cesser de diffuser la Ligue 1 dans les semaines à venir. Interrogé par Blasting News, Pierre Ménès estime que ce flop était prévisible au vu du montant démesuré payé par Mediapro au moment de l’appel d’offres. En revanche, le journaliste de Canal + n’imaginait pas une seule seconde que le groupe aux actionnaires chinois cesserait de payer les droits télévisuels au bout de deux mois…

« Quand j'ai vu que Mediapro rachetait la Ligue 1 pour 1 milliard, moi je leur donnais deux ans. Il suffisait de faire le calcul. C'est 25 balles l'abonnement et il fallait 3 millions d'abonnés pour équilibrer les comptes. Aujourd'hui, un PSG-OM sur Canal, ça fait 1,6 million, donc tu ne trouves pas le 1,4 million qui manque. Je me suis dit qu'ils n'iraient jamais au bout. Mais je ne pensais pas qu'il ne paierait pas. Cela a été une grande surprise. Tu achètes un truc et au bout de trois mois, tu dis que tu as acheté trop cher. Bah tant pis pour toi, c'est comme si tu achetais une maison et que tu trouvais qu'elle était trop chère au bout de deux mois... » explique Pierre Ménès, lequel est désormais très inquiet pour le football français au vu des divergences entre la LFP et Canal +.

« Les 800 millions, si le Football avait été raisonnable, ils les auraient eus avec l'offre de Canal+ et de beIN Sports. Aujourd'hui cette mer*e-là, c'est 100% de leur faute. C'est de la faute de Mediapro et des dirigeants. Quand je vois aujourd'hui comment la Ligue se comporte avec Canal, je suis très inquiet. Canal ne va pas céder et on est peut-être parti pour que le foot français ne trouve pas de droits pour toute la saison. Et il y a des clubs qui vont mourir et ce sera de la faute de la Ligue, des clubs et de Mediapro mais ce n'est pas de la faute de Canal. C'est trop facile de dire à Canal : 'On vous a jetés à la poubelle et maintenant, il faut venir nous sauver.' Il faut aussi reconnaitre un truc, c'est qu’ajouté au problème de Mediapro, il y a les matchs à huis clos et les clubs qui perdent beaucoup d'argent avec ce manque à gagner ». De toute évidence, les prochains jours seront décisifs alors que la consultation de l’appel d’offres prend officiellement fin lundi à midi.