TV : La LFP refuse le chantage Canal+ !

TV : La LFP refuse le chantage Canal+ !

Icon Sport

Le football français a pris de plein fouet l'annonce par Canal+ de sa décision ne pas acheter directement les droits de la L1 et de rendre les trois matchs que la chaîne diffusait. La LFP riposte.

Maxime Saada a mis le feu au foot tricolore, alors que ce mercredi pour la première fois depuis longtemps Canal+ va diffuser le Trophée des champions entre le PSG et l’OM. Et la déclaration du patron de la chaîne cryptée a fait passer au second plan ce match de gala. Car c’est une évidence, Canal+ est désormais en guerre avec la Ligue 1, puisqu’en plus de ne pas acheter de gré à gré les droits TV de la Ligue, ce qui arrangeait les clubs, la chaîne cryptée a annoncé qu’elle rendait à la Ligue de Football Professionnel le lot 3, à savoir trois matchs par journée de Championnat, acheté à BeInSport. A partir de début février, la Ligue 1 pourrait donc se retrouver dans le noir absolu, même si Maxime Saada propose un système de pay-per-view en attendant le résultat de l’appel d’offres exigé par Canal+.

Du côté de la LFP, on ne fait pas du tout la même analyse du dossier et selon Le Parisien, Vincent Labrune estime que Canal+ n’a pas le droit de lui rendre le lot 3 et doit continuer à payer et diffuser ces trois matchs par journée de Ligue 1. « La Ligue considère que la défaillance de Mediapro acte de fait le caractère infructueux de l’appel d’offres de 2018 et la possibilité qui lui est donnée de négocier de gré à gré avec Canal +. De la même manière, la Ligue a refusé la restitution du lot 3 par Canal +, estimant que ce lot sous-licencié par BeIN appartient toujours à la chaîne qatarienne. Il reviendra au conseil d’administration de la Ligue de déterminer la marche à suivre », explique le quotidien francilien, qui ne voit pas l’histoire se régler aussi facilement que cela. Ce dossier devra être traité d'urgence puisque l'actuel accord entre Mediapro et la LFP pour diffuser la Ligue 1 s'achève le 31 janvier et que la suite est clairement floue.