TV : Ecran noir pour Téléfoot, les abonnés doivent faire le buzz

TV : Ecran noir pour Téléfoot, les abonnés doivent faire le buzz

Photo Icon Sport

Alors que la chaîne Téléfoot de Mediapro semble déjà en fin de vie, les abonnés au nouveau diffuseur de la Ligue 1 ne vont peut-être pas tout perdre…

D’ici au 18 décembre prochain, le conflit entre Mediapro et la LFP va connaître son dénouement, puisque la conciliation devant le tribunal de commerce de Nanterre prendra fin dans une semaine. En attendant la décision finale, Téléfoot va continuer de diffuser la Ligue 1 et la Ligue 2 sur ses canaux. Au bonheur de ses abonnés. Mais après, que va-t-il se passer si la chaîne de Mediapro ferme ses portes avec effet immédiat ? Au nombre de 600 000, les clients de Mediapro France auront plusieurs recours pour stopper leur abonnement, tout en étant remboursés. Surtout que dans le contrat qui lie Téléfoot à ses abonnés, il est stipulé que « les sommes payées par l'abonné pour le reste de l'abonnement seront remboursées sans retard excessif, en cas de faillite, de cessation d'activité ou de résiliation de la convention du CSA ». Une information confirmée par Raphaël Bartlomé.

« Le code civil permet de suspendre les paiements. On peut prendre l'initiative de le faire sans passer par un juge. Si Téléfoot garde quelques matchs ? Même si je me suis engagé pour X mois, on peut considérer qu'il y a une modification de leur offre. Car le coeur de leur publicité, c'était de voir de la Ligue 1. Pour ceux qui prendraient l'initiative d'arrêter les paiements, la chaîne devrait alors agir en justice à l'encontre de chacun d'entre eux. Le souci avec les FAI ? Si la souscription a été faite par un intermédiaire, il faut très rapidement s'en rapprocher et le sensibiliser au fait que la prestation ne correspond pas à ce qui a été acheté. Négocier une réduction de prix paraît compliqué, mais le plus simple est de demander à résilier. Il y a une réactivité plus forte quand un signalement passe en plus par les pages des réseaux sociaux », a expliqué, sur L’Equipe, le responsable du service juridique de l'association UFC-Que Choisir, qui pense que les opérateurs télécom, comme Orange, SFR ou Bouygues, joueront le jeu en cas de défaillance de Mediapro et de sa chaîne Téléfoot dans les jours à venir.