TV : Daniel Riolo annonce la mort de Téléfoot en pleine saison

TV : Daniel Riolo annonce la mort de Téléfoot en pleine saison

Photo Icon Sport

Revenant sur la situation de Mediapro et de Téléfoot, Daniel Riolo estime que le pari était perdu d'avance et que la LFP va devoir trouver un nouveau diffuseur pour cette saison de Ligue 1.

Depuis l'annonce du retard de paiement de Mediapro pour l'échéance d'octobre, les événements se précipitent concernant la diffusion de la Ligue 1 et de la Ligue 2 en France. Alors que la chaîne Téléfoot semblait devoir être le tube de l'année, l'histoire tourne au naufrage total, au point même que l'on ne serait désormais plus étonné que le contrat entre la LFP et le groupe dirigé par Jaume Roures soit dénoncé dans les prochaines semaines. Pour Daniel Riolo, le dirigeant espagnol a tenté un pari et s'est planté, mais la Ligue a clairement été abusé par Mediapro. Et le journaliste de RMC de prévoir une fin imminente pour Téléfoot et un nouvel appel d'offre lancé par la LFP pour trouver un diffuseur.

« Mediapro, c’était une arnaque dès le départ. Ils se sont dit, on va prendre les droits, on va mettre un milliard d'euros et on verra bien s’il y a les abonnés. Et s’il n’y a pas les abonnés, on se casse. C’est facile pour eux puisque 53% de Mediapro sont détenus par le Parti Communiste chinois. Sérieusement on va se retourner vers eux ? Roxana Maracineanu elle peut s’agiter autant qu’elle veut, elle va aller voir le PC chinois et lui dire qu’il faut filer l’oseille ? Jamais de la vie. Mediapro a tout perdu en Espagne, ils n’ont plus que la diffusion du championnat dans les bars. Roures est empêtré dans une tonne d’affaires du fait de ses histoires politiques. C’est un séparatiste catalan, et il n’y a plus que Podemos (Ndlr : un parti politique espagnol) qui le soutient et cela risque de très mal se passer pour lui. Vers qui tu vas te retourner ? Il fallait y penser avant. En pleine pandémie, quand Canal+ a arrêté de payer, Roures est venu donner la leçon (…) Les autres diffuseurs (C+, BeInSports, RMC) n’ont pas que la Ligue 1, et penser que tu pouvais demander 25 euros par mois que pour la Ligue 1, car la Ligue 2 ça ne compte pas, et même pas 100% de la Ligue 1, c’était impossible. Dans la panique, ils ont négocié avec nous pour la Ligue des champions et avec Netflix. Ils ont gratté des abonnements, mais on est à des années lumières de la rentabilité. Ils ne pourront jamais faire le 1.5 million d’abonnés prévus à la fin de cette première saison. De toute façon, on n’y arrivera pas au bout de cette saison, il y aura un nouvel appel d’offre », a lancé un Daniel Riolo ulcéré par cette situation qui était prévisible selon. Et cela même si en 2018 son confrère Frédéric Hermel avait, lui, indiqué sur RMC que Mediapro était une société en béton.