TV : Amazon cache ses audiences, pourquoi un tel secret ?

TV : Amazon cache ses audiences, pourquoi un tel secret ?

Icon Sport

Depuis le début de la saison, c’est Amazon qui diffuse la grande majorité des matchs de Ligue 1 sur sa plateforme Prime Video.

Il faut le dire, la diffusion de la Ligue 1 sur Prime Video est pour le moment une franche réussite sur le plan pratique et technique. Et pour cause, les téléspectateurs n’ont pas rencontré de bug majeur, la qualité de l’image est impeccable et les journalistes ont bonne presse. En revanche, un gros flou entoure la diffusion de la Ligue 1 sur Amazon, il s’agit des audiences. Tandis que les chiffres de Canal + sont communiqués tous les week-end, aucune audience n’a fuité en ce qui concerne les matchs diffusés sur Prime Video depuis le début de la saison. Et sur BFM Business ce vendredi, le président lillois Olivier Létang a dévoilé que mêmes les présidents des clubs de Ligue 1 n’avaient pas eu accès à ces chiffres bizarrement placés secret défense.

« Vous avez forcément suivi l’aspect business des droits TV en France avec le problème important qu'on a eu avec Mediapro l’an dernier. On a trouvé une solution et, pour nous, chefs d’entreprise, le pire, c’est l’incertitude. Quand les contrats de droits TV ont été signés pour trois saisons avec Amazon Prime, Canal+ et Free, cela nous a permis d’avoir plus de certitudes et on a nouvel entrant avec Amazon. Mais nous n’avons pas les chiffres » regrette Olivier Létang avant de tenter d’expliquer le pourquoi du comment. « Pour l’instant, je pense que c’est encore trop tôt parce que la chaine a été lancée très récemment. Ils attendent un peu pour voir comment se passent les campagnes d’abonnements » a dévoilé l’ex-dirigeant du Paris Saint-Germain et du Stade Rennais. Un gros flou que les plus curieux aimeraient logiquement lever afin de savoir si le Pass Ligue 1 de Prime Video rencontre par exemple un plus franc succès que Mediapro à ses débuts. Mais les clubs de Ligue 1 n'ont pas leur mot à dire dans ces débats sur l'audience, et au moins avec Amazon, le chèque tombe chaque trimestre sans trembler.