Nice-OM : La LFP revient à la charge et ajoute des précisions

Nice-OM : La LFP revient à la charge et ajoute des précisions

Icon Sport

24 heures après les incidents intervenus lors du match Nice-OM, la Ligue de Football Professionnel a apporté quelques précisions sur la fin de match et notamment sur la décision de faire reprendre la rencontre.

Après un premier communiqué laconique et bref publié lundi midi, la Ligue de Football Professionnel, consciente de la portée des images diffusées en direct lors du match Nice-Marseille et après avoir entendu les menaces directes de la ministre déléguée au sport, a apporté quelques précisions. Notamment concernant la décision prise dans les vestiaires de l’Allianz Rivier de faire reprendre le match après les violents incidents intervenus sur la pelouse. Pour la LFP, ce choix a d’abord été pris par le Préfet des Alpes-Maritimes, et que comme toujours, la Ligue a suivi l’avis du représentant de l’état.

« La LFP condamne fermement les violences intervenues lors de la rencontre OGC Nice – Olympique de Marseille.

Suite aux multiples déclarations survenues ce jour après les graves incidents de la rencontre, la LFP rappelle les éléments suivants :

- La décision de reprendre la rencontre a été prise, au sein de la cellule de crise, par le Préfet des Alpes-Maritimes afin de garantir l’ordre public et la sécurité des 32.000 spectateurs présents dans le stade. La LFP s’est alignée comme toujours sur cette position.

- La Commission de Discipline de la LFP est désormais en charge de ce dossier et a convoqué les deux clubs dès ce mercredi 25 août 2021.

- La LFP sera également vigilante aux réponses judiciaires qui seront apportées à l’encontre des fauteurs de troubles à l’origine de ces incidents.

Ces faits extrêmement graves surviennent alors qu’un travail de fond a été effectué depuis plusieurs saisons au sein de l’Instance Nationale du Supportérisme dans laquelle la LFP participe activement, en permettant notamment le retour des tribunes debout dans certains stades et le développement de la fonction de référent supporters », rappelle la Ligue de Football Professionnel, qui devrait annoncer mercredi soir les premières sanctions consécutives à ce Nice-OM.