Nice : Les supporters insultent la LFP, Daniel Riolo atterré

Nice : Les supporters insultent la LFP, Daniel Riolo atterré

Icon Sport

Avant le derby face à l’AS Monaco, plusieurs centaines de supporters niçois se sont réunis devant l’Allianz Riviera pour accueillir leur équipe mais aussi faire passer un message…insultant envers la LFP et les médias. 

L’OGC Nice purgeait un nouveau match à huis clos après les incidents survenus contre l’OM le 22 août dernier. Une sanction qui n’a pas empêché les supporters de se réunir devant leur stade, l’Allianz Riviera, avant le derby face à l’AS Monaco ce dimanche à 13h. Selon RMC Sport, ils étaient au moins 300 à mettre l’ambiance, chanter et insulter, à travers des chants et des banderoles, les Monégasques mais pas seulement. La Ligue Professionnelle de Football, qui a sanctionné l’OGC Nice de plusieurs matchs à huis clos, celui de l’OM à rejouer sur terrain neutre, et d’un point de pénalité, et les médias en ont pris pour leur grade. « LFP, médias, notre stade est vide, vos bouches sont pleines, notre passion plus forte que votre décision, allez vous faire enc**** », ont inscrit les supporters de l’OGC Nice, dont certains membres de la Populaire Sud, tribune responsable des malheureux événements contre l’OM.

« Je regrette d’avoir réclamé un brin de clémence » 

Après les échauffourées à Bollaert samedi dans un autre derby, celui du Nord, entre supporters lensois et lillois, cette nouvelle provocation est la goutte d’eau qui fait déborder le vase pour Daniel Riolo, fou furieux. « Les supporters à Nice insultent la LFP et les médias donc ils n’estiment pas avoir commis une erreur…Ceux de Lens et Lille vont se rejeter la faute bien sûr, donc on est dans l’entre sauvages…Aucune remise en cause. Minable. (…) Je regrette déjà d’avoir réclamé un brin de clémence. Il fallait taper fort. Avec les cons, il y a que ça qui marche. Et encore.Un à un tous les mecs entrés sur le terrain à Nice où Lens IDS (interdits de stade) à vie ! Ceux qui ont jeté des sièges idem ! », a posté sur Twitter l’éditorialiste de RMC. Il n'est pas le seul à trouver les sanctions prises contre Nice pas assez dissuasives.