Lopez et Aulas rois du mercato, Al-Khelaifi bonnet d'âne !

Lopez et Aulas rois du mercato, Al-Khelaifi bonnet d'âne !

Le mercato estival 2021 est désormais terminé et l'heure des comptes a sonné. L'Observatoire du Sport Business dresse un bilan sur les 10 dernières années en Europe, et Lille devance Lyon en tête.

C’est une évidence, le marché des transferts a été très particulier cet été en Europe, la crise sanitaire et les incertitudes sur un retour à la normale ont poussé certains clubs à faire preuve de prudence, mais pas tous. Afin de pouvoir juger l’aptitude des clubs à bien gérer cette période du mercato, le CIES Football Observatory s’est penché sur les dix dernières périodes des transferts, ce qui permet de donne vraie tendance. Et contre toute attente, dans toute l’Europe, ce sont deux clubs français qui présentent les meilleurs bilans. Grâce à la période Gérard Lopez, le LOSC présente une balance positive de 342 millions d’euros sur la période 2021-201, et pointe à la première place, ce qui n’a pas empêché le dirigeant lillois d’être poussé vers la sortie…et vers Bordeaux dont il est désormais le propriétaire. 

Le PSG a frôlé le milliard d'euros sur dix ans au mercato

Derrière Lille, on trouve l’Olympique Lyonnais qui a acheté pour 421ME de joueurs et a vendu pour 646ME, soit une balance positive de 225 millions d’euros. Le club de Jean-Michel Aulas devance trois équipes italiennes à savoir le Genoa, l’Udinese, et l’Atalanta Bergame. Pour trouver le troisième club français dans ce classement, il faut aller à la huitième place, où l’on trouve l’AS Saint-Etienne (+110M) juste devant Montpellier (+99ME). Si l’on fait le calcul inverse, à savoir les balances négatives toujours sur cette période 2012-2021, c’est Manchester United qui est le plus mal loti avec une balance négative de 1,07 milliard d’euros juste devant Manchester City (1,02 milliard d’euros) et le premier club français dans ce classement n’est pas une surprise puisqu’il s’agit du Paris Saint-Germain qui sur cette période de dix marchés des transferts présente un solde négatif de 954 millions d’euros. Le CIES fait remarquer que la Premier League, et si l’on se contente de la période post-covid (été 2020, hiver et été 2021), la Premier League a perdu 1,9 milliard d’euros sur le marché des transferts, contre 298 millions d’euros pour l’Ialie et 127 millions d’euros pour la Ligue 1.