LFP : Le candidat d'Al-Khelaifi et Aulas n'ira pas au combat

LFP : Le candidat d'Al-Khelaifi et Aulas n'ira pas au combat

Photo Icon Sport

Présenté comme l'un des favoris au poste de président de la Ligue de Football Professionnel, François Morinière ne sera finalement pas candidat.

C’est le 10 septembre que l’on connaîtra le nom du nouveau président de la LFP, et à trois jours du scrutin c’est un coup de tonnerre qui a résonné dans le ciel du football professionnel français. Présenté comme le candidat de Nasser Al-Khelaifi, Jean-Michel Aulas ou bien encore de l’ASSE, François Morinière, ancien patron de L’Equipe, a fait savoir qu’il renonçait à se présenter pour des motifs professionnels, même s’il intégrera la Ligue comme administrateur. Concernant l’élection de ce jeudi, Michel Denisot, soutenu par Noël Le Graët, fait désormais figure de grandissime favori, l’ancien patron du PSG et de Canal+ ayant quitté la semaine passée ses fonctions à Châteauroux.

Concernant Michel Denisot, François Morinière n’a pas trop voulu se mouiller. « Si Michel Denisot a le bon profil ? En tout cas, c'est quelqu'un qui a de la personnalité, une très bonne connaissance du milieu du football. Après, peut-être que d'autres candidats vont émerger (...) J'arrive dans cette organisation avec modestie. Je ne suis pas le mieux placé pour dire qui de Pierre ou de Jacques est le mieux placé pour diriger la Ligue. D'autant que ne sais pas qui est candidat à ce poste. J'imagine que les prochains jours vont permettre de dégager un ou deux noms susceptibles de rassembler la majorité des suffrages », explique, dans L’Equipe, celui qui va intégrer le collège des indépendants de la LFP.