LFP : Boy de la Tour et Quillot renoncent à une prime XXL

LFP : Boy de la Tour et Quillot renoncent à une prime XXL

Photo Icon Sport

Compte tenu de la situation actuelle, la présidente de la LFP et son directeur général ont décidé de renoncer à une grosse prime liée au contrat avec Mediapro.

Canal+ et BeInSports ayant refusé de payer l’échéance d’avril des droits TV, il aurait été compliqué pour les responsables de la Ligue de Football Professionnel d’empocher des bonus en relation avec la signature de l’énorme contrat avec Mediapro. Même si ce dernier permettra, à priori, aux clubs de L1 et L2 d’empocher près d’un milliard d’euros par saison dès le prochain championnat. Nathalie Boy de la Tour, présidente de la LFP, et Didier Quillot, son directeur général exécutif, ont donc officiellement fait savoir qu’ils renonçaient à ces coquettes primes comme le révèle Le Parisien ce lundi après-midi.

Pour la patronne de la LFP, il s’agit de 65.000 euros, soit une partie de sa prime d’intéressement sur le méga deal avec Mediapro, tandis que pour Didier Quillot on parle de 250.000 euros, qui est la seconde partie de son bonus sur cette même opération. La FFF et les clubs ont été informés de cette décision des deux dirigeants de la Ligue qui est plutôt cordiale, même si le versement de ces bonus à l’heure où la Ligue 1 traverse une crise majeure aurait eu du mal à passer. Mais en renonçant à ce magot, Nathalie Boy de la Tour et Didier Quillot s’évitent quelques attaques perfides et une pression encore plus forte à la LFP où ça ne rigole pas trop à cet instant de la saison.