L1 : Tonnerre à Brest, l'OL s'est déchaîné !

L1 : Tonnerre à Brest, l'OL s'est déchaîné !

Icon Sport

Ligue 1, 16e journée

Stade Francis-le-Blé

Brest-OL 2-4

Buts pour Brest : Pereira Lage (29e), Mounié (72e)

Buts pour Lyon : Caqueret (21e), Cherki (32e), Lacazette (35e sur pen.), Tetê (48e)

L'OL a remporté un succès logique sur la pelouse de Brest 4-2. Les Lyonnais ont été encourageants sur le plan offensif avec de beaux mouvements et un état d'esprit convaincant. Toutefois, ce ne fut pas parfait sur 90 minutes pour les hommes de Laurent Blanc.

Après une trêve inédite d'un mois et demi, l'OL était attendu au tournant. Sous la houlette de Laurent Blanc, il fallait montrer un visage plus séduisant que lors de la première partie de saison. L'entame répondait aux attentes. L'OL étouffait Brest et se montrait très agressif devant. Cherki venait solliciter Bizot sur une belle frappe avant de trouver Lacazette dans la surface, lequel plaçait sa tête juste à côté du poteau. Trouvé dans la profondeur, l'attaquant se faisait pardonner en trouvant Caqueret devant le but. Le milieu marquait son premier but en Ligue 1 avec l'OL. Mais, juste derrière, l'OL baissait de pied et les Brestois passaient proches par deux fois de marquer. Sur la troisième tentative, un coup-franc, ils y arrivaient. Pereira Lage voyait sa frappe être déviée par le mur au passage.

Un raté qui remettait l'OL sur les bons rails. Un beau mouvement initié par Caqueret était conclu avec sang froid et technique par Cherki pour le second but lyonnais. Le troisième venait juste après. Caqueret voyait sa reprise contrée du bras par Chardonnet dans la surface. Le penalty était transformé par Lacazette. Après le repos, Toko Ekambi était trouvé dans la profondeur et, comme sur le premier but, il trouvait Tetê dans l'axe pour la conclusion. L'OL était plus libéré mais se remettait encore à dormir. Brest poussait et finissait par marquer un second but via une tête de Mounié sur corner. Anecdotique pour l'OL qui tenait bon et s'offrait une rentrée réussie. Les Lyonnais sont huitièmes tandis que Brest reste englué dans la zone rouge.