L1 : Strasbourg enfonce l'OL dans la crise !

L1 : Strasbourg enfonce l'OL dans la crise !

Ligue 1, 19e journée

Groupama Stadium

OL-Strasbourg 1-2

Buts : Lacazette (45e+2 sur pen.) pour Lyon ; Aholou (29e), Diallo (32e) pour Strasbourg

L'OL a craqué deux fois en trois minutes face à Strasbourg. Suffisant pour perdre 1-2 face à l'avant-dernier au coup d'envoi. L'humiliation de trop pour un club au bord de la crise de nerfs.

Avec un point pris en 2023, l'OL revenait au Groupama Stadium dans une ambiance délétère. La venue du propriétaire John Textor calmait à peine les supporters, lesquels visaient surtout Toko-Ekambi. En début de match, le Camerounais n'en tenait pas rigueur. Il se créait la première situation, coupant un bon centre de Gusto et frôlant le poteau de Sels (6e). Tolisso aussi passait proche du montant sur une frappe (11e) tandis que Cherki butait sur Sels (13e). Des occasions que l'OL regrettait ensuite, subissant le réveil inattendu de Strasbourg. Les Alsaciens ne tardaient pas à concrétiser. Aholou reprenait de volée un ballon renvoyé par la défense lyonnaise sur un corner. Lopes n'avait pas la main assez ferme sur le coup. Derrière, Gameiro passait dans le dos de la défense, Lopes et Gusto intervenaient au sol sur la ligne mais Diallo poussait le cuir au fond dans la confusion. 

Trois minutes terribles que l'OL dirigeait tant bien que mal. Après une main de Sissoko à l'extrême limite de la surface alsacienne, Lacazette transformait le penalty de l'espoir pour Lyon. La seconde période était largement dominée par les Lyonnais. Néanmoins, ils manquaient clairement de précision dans le dernier geste et Sels pouvait presque dormir sur ses deux oreilles. Lacazette donnait tout mais sa frappe déviée échouait au ras du poteau (74e) tandis que ses efforts dans les six mètres adverses aboutissaient sur un cafouillage infructueux (87e). L'OL s'inclinait 1-2 à l'issue d'une nouvelle humiliation face à Strasbourg (un seul succès avant ce soir). Peut-être celle de trop pour les Lyonnais dont la huitième place est menacée. Strasbourg sort de la zone rouge et se positionne 16e.