L1 : Révélations, pourquoi l'Etat a dit non à la reprise du foot

L1 : Révélations, pourquoi l'Etat a dit non à la reprise du foot

Photo Icon Sport

Mardi après-midi aux alentours de 15h45, Edouard Philippe a officiellement annoncé la fin de la saison 2019-2020 de Ligue 1.

Un véritable coup dur pour la Fédération Française de Football, la Ligue de Football Professionnel et tous les clubs de Ligue 1 et de Ligue 2, qui tablaient depuis plusieurs jours sur une reprise de l’entraînement le 11 mai et un retour des compétitions les 16 et 17 juin prochain. Un coup de bambou d’autant plus difficile à encaisser que selon les informations du journal L’Equipe, Noël Le Graët et Nathalie Boy de la Tour ont tout donné afin de faire pencher la balance en faveur d’un retour le plus rapide possible du football professionnel. Régulièrement critiquée par les observateurs du ballon rond ces dernières semaines, la ministre des Sports Roxana Maracineanu a également défendu l’idée d’un déconfinement dès le 11 mai des footballeurs auprès du chef de l’Etat Emmanuel Macron et de son Premier Ministre, Edouard Philippe.

En fin de semaine dernière, les différents acteurs de ce dossier étaient plutôt optimistes quant à la reprise des entraînements de football mais également de rugby en mai. Mais ce week-end, tout a basculé lorsque le Haut Conseil Scientifique qui chuchote à l'oreille de l’Elysée a indiqué au gouvernement que les sports collectifs pouvaient être une source de propagation du coronavirus. Au-delà de ça, ce sont les déplacements un peu partout en France que nécessiteraient les matchs et qui seraient propice au brassage des populations et donc à un risque massif de propagation du Covid-19 qui a définitivement fait pencher la balance en faveur d’un arrêt définitif de saisons de Ligue 1 et de Ligue 2. Enfin, la Ligue souhaitait obtenir auprès d’Edouard Philippe l’assurance d’un redémarrage des compétitions si jamais les joueurs reprenaient le chemin de l’entraînement. Mais pour l'élu havrais, il était tout simplement impossible d’apporter une telle garantie au monde du football tant la situation sanitaire peut évoluer rapidement dans un sens comme dans un autre. Lundi soir, après d'ultimes échanges, Edouard Philippe et Emmanuel Macron ont définitivement acté l’arrêt des saisons de sports collectifs professionnels. Elles ne devraient pas reprendre avant août (à huis clos) ou septembre, possiblement en public.