L1 : Reprise du foot mi-juin, un médecin valide

L1 : Reprise du foot mi-juin, un médecin valide

Photo Icon Sport

Ces derniers jours, plusieurs joueurs de Ligue 1 ont exprimé leurs inquiétudes au sujet d’une reprise potentielle du championnat dans le courant du mois de juin.

Bien évidemment, les joueurs ne souhaitent prendre aucun risque pour leur santé, d’où les nombreuses inquiétudes formulées en cas de reprise de l’entraînement en mai et du championnat mi-juin, comme espéré par la Ligue de Football Professionnel. En cas de reprise, les règles sanitaires seront extrêmement strictes et c’est précisément pour cela que selon Philippe Beury, médecin de Troyes (4e de Ligue 2), une reprise des compétitions en juin est totalement possible. Et on ne peut pas reprocher à ce médecin de club son inconscience ou sa méconnaissance du virus puisque Philippe Beury a été confronté au cas de l’attaquant sud-coréen Suk, lequel avait contracté le coronavirus il y a un mois.

« C’est tout à fait possible de reprendre mi-juin. Si les instances sanitaires autorisent les clubs à reprendre, je ne vois pas de difficultés majeures. Nous, à Troyes, on a eu un professionnel positif au Covid avant l’arrêt du championnat. Il a côtoyé les autres joueurs pendant 15 jours, on a appliqué les gestes “barrière” de manière assez stricte dans le club, et aucun autre joueur n’a été contaminé. Les clubs français sont très bien encadrés au niveau médical. Les tests virologiques nous permettront de protéger les joueurs et l’environnement, l’entourage immédiat. On sera en possession de tests dans une quinzaine de jours. On saura qui a été contaminé, qui ne l’a pas été. La question n’est pas de tranquilliser les gens mais d’avoir des données. On sait détecter le Covid. On a beaucoup de moyens, c’est assez simple. La problématique c’est de savoir si on se transmet la maladie en étant ensemble. Tous les clubs ont donné des programmes aux joueurs. Ils sont suivis, on a des données GPS sur ce qu’ils font. On ne repart pas à zéro. Il faut un programme progressif avec peut-être trois semaines de préparation puis des matches une fois par semaine puis de façon plus resserrée. C’est possible » a lâché sur RMC le médecin de Troyes, totalement favorable à une reprise de la Ligue 1 et de la Ligue 2 rapidement. Voilà un discours qui plaira à Daniel Riolo, lequel regrettait ce dimanche le manque d’optimiste au sein du football français.