L1 : Quelqu'un a menti, l'UEFA prouve qu'Aulas a raison !

L1 : Quelqu'un a menti, l'UEFA prouve qu'Aulas a raison !

Photo Icon Sport

Le président de l'OL affirme que la L1 a été stoppée par le Premier Ministre suite à des informations totalement fausses. L'UEFA va dans le sens de JM Aulas et cela pose problème.

Jean-Michel Aulas a de la suite dans les idées. Et si sa manière de communiquer a le don d’agacer, il faut reconnaître que le patron de l’Olympique Lyonnais a clairement soulevé un souci majeur dans la décision prise par la LFP, suite à l’intervention du Premier Ministre, de stopper la saison de Ligue 1. Car pour faire cette annonce, Edouard Philippe s’était appuyé sur sa ministre des sports. Et pour Roxana Maracineanu les choses étaient claires, l’UEFA avait ordonné que les championnats nationaux se finissent au plus tard le 3 août, c’est ce qu’elle avait expliqué dans différents médias. Oui mais voilà, il est désormais clair que la ministre a été mal informée, puisque l’UEFA a adressé un courrier à Jean-Michel Aulas le 14 mai afin de lui préciser que jamais une date limite n’avait été fixée, et que les autorités footballistiques françaises le savaient bien, mais en font fait un récit imparfait aux dirigeants politiques.

Dans cette lettre, dont Le Parisien s’est procuré une copie, Aleksander Ceferin est clair. « Quant à savoir si l'UEFA a effectivement donné à ses associations membres un délai au 3 août pour terminer leurs championnats nationaux, la clarification suivante devrait répondre à votre question. Les dates du 20 juillet (pour les associations nationales classées 16 à 55) et du 3 août (pour celles classées 1 à 1,5, qui comprend la France) ont été mentionnées dans les présentations faites lors des réunions avec secrétaires et présidents des 55 associations membres de l'UEFA le 21 avril et lors des réunions entre l'UEFA, les groupes de travail ECA et EL. Cependant, nous avons toujours mentionné lors de ces réunions que ces dates ne sont que des recommandations, formulées à titre provisoire et non pas officiel (…) La recommandation de l'UEFA était donc clairement d'encourager les associations et les ligues nationales à faire de leur mieux pour terminer les championnats nationaux en cours, soit dans le format d'origine, soit dans un format adapté, si nécessaire. Le but était de tout faire pour protéger l'intégrité des compétitions et garantir l'application du principe du mérite sportif », a expliqué le président de l’UEFA à Jean-Michel Aulas. Visiblement, du côté des représentants français, qui ont assisté à ces réunions par visioconférence, on n’a pas du tout compris cela, puisque du côté du Gouvernement cette date du 3 août a été perçue comme une deadline fixée par l'UEFA. Il faudra tout de même quelques explications à ce bug très gênant pour le foot français.