L1 : Macron berné par trois présidents sur l’arrêt du foot ?

L1 : Macron berné par trois présidents sur l’arrêt du foot ?

Photo Icon Sport

Fin avril, Edouard Philippe annonçait l’arrêt définitif de la saison 2019-2020 de Ligue 1 à l’Assemblée Nationale.

Une décision choc qui a pris de court l’ensemble du football français, qui s’attendait plutôt à ce que le gouvernement temporise afin de voir s’il était possible de reprendre en juin, comme c’est le cas en Angleterre, en Italie ou encore en Espagne. Ces derniers jours, il a été avancé que certains présidents de Ligue 1 avaient œuvré afin de convaincre Emmanuel Macron de siffler la fin de la saison de Ligue 1. Un scénario confirmé par le président du Paris FC Pierre Ferracci au micro d’Europe 1 ce mercredi.

« J’ai toujours œuvré pour que l’on étudie l’arrêt du championnat et je l’ai prôné car la situation sanitaire ne permettait pas de reprendre. En revanche, il y a deux ou trois présidents qui, sous couvert d’anonymat, ont fait des pressions éhontées sur la ministre des Sports ou sur le gouvernement en produisant des données totalement farfelues sur le plan financier et sanitaire. Je n’ai pas l’habitude de faire la délation sur la place publique. J’aimerais simplement qu’ils assument. Jean-Michel Aulas le fait courageusement même si je ne partage pas son point de vue. D’autres feraient bien de se taire car ça a décrédibilisé la proposition de reprise qu’ils préconisaient » a indiqué le dirigeant du club francilien, pour qui il est clair que certains présidents de Ligue 1 ont très peu glorieusement fait pression sur le gouvernement, et cela sous couvert d’anonymat, afin d’obtenir l’arrêt du championnat. Des révélations qui ne manqueront pas de révolter un bon nombre d’acteurs du foot français dont bien-sûr Jean-Michel Aulas, lequel effectue un forcing intense depuis plus d’une semaine pour obtenir la reprise des compétitions nationales.