L1 : Le groupe de presse de Jacques-Henri Eyraud dépose le bilan

L1 : Le groupe de presse de Jacques-Henri Eyraud dépose le bilan

Photo Icon Sport

Propriété de Jacques-Henri Eyraud, le groupe Turf Edition est en cessation de paiement indique un média spécialisé. 

Avant de devenir président de l’Olympique de Marseille, Jacques-Henri Eyraud avait acquis en 2013 le groupe Turf Editions, dont le fer de lance est évidemment le quotidien Paris Turf, bible des parieurs hippiques. S’il ne préside pas ce groupe, l’actuel patron de l’OM est l’actionnaire principal de la société qui en 2016 employait encore 147 salariés, et qui s’est développée sur internet et dans le secteur des paris en ligne. Malgré cela, et dans le climat de crise actuel, même si les courses de chevaux ont repris depuis lundi en France, la Lettre A affirme que le groupe de presse a déposé le bilan, faute d'une trésorerie suffisamment solide.

« Le leader français de l'information hippique, Paris turf, se trouve en situation de cessation de paiement. Après avoir éconduit plusieurs prétendants ces dernières années, son actionnaire majoritaire Jacques-Henri Eyraud (par ailleurs dirigeant de l'Olympique de Marseille) pourrait céder le groupe d'ici fin juin via un prépack cession », affirme le média spécialisé. Globalement, le groupe de presse pourrait être cédé plus rapidement et facilement avant d'être mis en redressement judiciaire ou même en liquidation. Ces dernières années, Jacques-Henri Eyraud avait refusé plusieurs offres de reprise, mais la situation devrait cette fois radicalement changer si une proposition arrive sur son bureau.