L1 : Le Conseil d'Etat freine le rêve d'Aulas

L1 : Le Conseil d'Etat freine le rêve d'Aulas

Photo Icon Sport

Léger contretemps pour l'OL et les clubs qui contestent l'arrêt de la saison, le conseil d'état ne se penchera pas tout de suite sur le dossier.

Un jour après Lyon, Amiens a également saisi le conseil d’état au sujet de l’arrêt de la saison et de la détermination du classement final. La plus haute juridiction de l’état français va donc se pencher sur ce problème dans un timing rapide, sachant que Jean-Michel Aulas est toujours persuadé que le championnat a encore une chance de reprendre. Toutefois, cela risque de devenir compliqué avec les révélations du Parisien ce mardi. En effet, le journal francilien annonce que le conseil d’état ne se penchera pas cette semaine sur la saisie de ces trois clubs, puisque Toulouse a aussi suivi dans les démarches.

Le cas sera étudié la semaine prochaine, au début du mois de juin donc, avec une décision espérée dans les jours suivants si le besoin d’avoir une réponse urgente est reconnu. Dans le cas contraire, la procédure peut prendre plusieurs semaines, et interdirait donc tout rêve de reprise pour les trois clubs concernés. Si la procédure d’urgence devait être reconnue, le conseil d’état pourrait donc bien rendre une décision capable de brouiller les pistes. Même si les délais sont désormais tendus pour réellement envisager une reprise de la saison, sachant que dans tous les championnats européens désormais, l’entrainement individuel a au moins repris ses droits. En France, seuls Rennes et Strasbourg maintiennent un semblant d’activité à leur effectif.