L1 : Labrune à Doha, au secours le Qatar ?

L1 : Labrune à Doha, au secours le Qatar ?

Le président de la LFP a fait un aller-retour au Qatar afin d'évoquer le dossier des droits TV de la Ligue 1 et les réformes à mener dans notre championnat.

Dans 24 heures, le football français saura ce qui l’attend en matière des droits TV puisque c’est ce lundi à midi pile que l’appel d’offres lancé par la Ligue de Football Professionnel s’arrête. Mais ces derniers jours ont été très actifs du côté de Vincent Labrune, qui après avoir géré le départ de Mediapro-Téléfoot veut cette fois éviter la faillite totale des clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 qui sont pour la plupart au bord de l’asphyxie financière. Et face à un Canal+ qui attaque frontalement la LFP et les dirigeants du football français, le président de la Ligue pense pouvoir compter sur BeInSports, qui a revendu deux matchs de Ligue 1 à Canal+, deux rencontres qui sont au coeur des préoccupations. Car Maxime Saada l’a dit, il ne veut plus payer 330ME pour ce lot, et il a demandé à la justice d’imposer à la LFP de récupérer ces matches afin qu’ils soient remis en vente. Mais si C+ se montre aussi intransigeant, BeInSports n’a pas accompagné la chaîne du groupe Vivendi dans cette action en justice, preuve que le média qatari n’est pas aussi remonté contre la Ligue 1 que Canal+. Bien évidemment, avec sa double casquette de patron du PSG et de BeInsports, Nasser Al-Khelaifi a un rôle majeur dans ce dossier et il marche sur des oeufs, Paris étant impacté par ce brutal arrêt du versement des droits TV.

Et c’est pour cela que, selon le Journal du Dimanche, Vincent Labrune s’est rendu spécialement au Qatar ces derniers jours. « Vincent Labrune a fait un aller-retour à Doha cette semaine afin d’évaluer la situation, mais aussi d’évoquer les réformes à venir avec Nasser Al-Khelaïfi », explique Solen Cherrier, qui affirme par ailleurs que si l’appel d’offres, qui se termine lundi, est déclaré infructueux, faute de propositions suffisantes, la Ligue de Football Professionnel pourrait en lancer immédiatement un nouveau avec le lot des deux matchs dont Canal+ ne veut plus. Et cette fois la chaîne de Vincent Bolloré pourrait tout rafler pour un montant total autour de 590ME. En se rendant au Qatar, l’ancien président de l’OM a probablement voulu avoir quelques certitudes au moment où le football français ne semble plus en avoir du tout.