L1-L2 : Le foot est sinistré, les présidents interpellent l’Etat !

L1-L2 : Le foot est sinistré, les présidents interpellent l’Etat !

Photo Icon Sport

Dans un communiqué commun publié ce mardi, les syndicats Première Ligue et UCPF ont interpellé le gouvernement. Ils espèrent un plan de relance viable pour le football.

Jean-Michel Aulas ne cesse de le dire à longueur d’interview depuis plusieurs jours : le football est un secteur sinistré. Le président de l’OL aimerait obtenir la reprise de la saison 2019-2020 pour relancer l’économie. Visiblement, il ne sera pas écouté. En revanche, les présidents de Ligue 1 et de Ligue 2 ont interpellé le gouvernement ce mardi via un communiqué commun de l’UCPF et du syndicat Première Ligue, qui regroupent à eux deux la quasi-totalité des présidents de l’élite française. Dans ce communiqué, les patrons des clubs français espèrent notamment obtenir un plan de relance du football pour la saison 2020-2021 avec notamment la possibilité d’accueillir du public dans les stades.

« La situation du football professionnel est celle d’un secteur sinistré, privé de recettes pendant cinq mois. Il dépend des pouvoirs publics, comme il l’a fait pour toutes les activités économiques durement frappées par la crise, de trouver des solutions, avec nous. Cela passe par un plan de relance dont nous espérons pouvoir discuter rapidement le contenu et les modalités avec les ministères concernés, que nous remercions pour leur combat permanent au service de la santé de tous » expliquent les deux syndicats dans leur communiqué, avant de poursuivre. « Nous nous préparons pour la reprise du championnat 2020-2021 : mise en place d’un protocole sanitaire, retour aux entraînements collectifs, organisation de stages et de matchs amicaux en présence de spectateurs, coup d’envoi de la compétition dans des stades ouverts à un large public ». Et de conclure. « Nous, présidents de clubs de L1 et de L2, nous sommes conscients de vivre une période particulière, exceptionnelle à bien des égards, mais rien ne saurait altérer notre passion du football, notre volonté de le remettre sur de bons rails et de le replacer au centre de l’attention d’un public auquel nous donnons rendez-vous le 22 août prochain pour la reprise de nos championnats ».