L1 : Incroyable, Rennes renverse Nantes à la 98e minute !

L1 : Incroyable, Rennes renverse Nantes à la 98e minute !

Photo Icon Sport

Roazhon Park.

Stade Rennais - FC Nantes : 3 à 2.

Buts : Raphinha (71e, 90e+8) et Bourigeaud (90e+5) pour le SRFC ; Da Silva csc (47e) et Simon (80e) pour le FCN.

En ouverture de la 22e journée de Ligue 1, le Stade Rennais a remporté le derby breton face au FC Nantes après une énorme deuxième période et une fin de match de folie (3-2).

Dans cette rencontre bouillante, mêlant rivalité historique et enjeu sportif, les deux formations rentraient pourtant bredouille à la mi-temps (0-0 à la 45e), malgré quelques opportunités de part et d’autre. Sauf que dès le retour des vestiaires, la partie s'enflammait. Après un cafouillage dans la surface rennaise, Da Silva marquait contre son camp pour permettre aux Canaris d’ouvrir la marque (0-1 à la 47e). Le SRFC obtenait ensuite un penalty pour une faute de Krhin sur Niang (69e). L’international sénégalais voulait se faire justice lui-même, mais Lafont stoppait son tir… avant que Raphinha ne marque dans le but vide après l’arrêt du gardien nantais (1-1 à la 71e). Rennes pensait alors avoir fait le plus dur en revenant au score, mais c’était sans compter sur Simon, qui envoyait une frappe dans les filets de Mendy avec l'aide de Camavinga (1-2 à la 80e).

Jusqu'au bout, le FCN pensait tenir son premier succès à Rennes depuis 2013, mais Bourigeaud crucifiait la défense nantaise dans le temps additionnel d'une reprise de l'extérieur de la surface après un centre en retrait de Gboho (2-2 à la 95e). Et trois minutes plus tard, Raphinha enfonçait les Nantais en y allant de son doublé après validation de la VAR (3-2 à la 98e) ! Grâce à cette nouvelle réalisation, le Brésilien offrait alors une précieuse victoire à Rennes (3-2). Avec ce très bon résultat et cette belle revanche après la défaite à Nantes en septembre dernier, le SRFC revient à deux unités de l'OM et met donc la pression sur ses concurrents dans la course au podium. De son côté, le FCN reste provisoirement sixième à une unité des places européennes, mais Christian Gourcuff aurait sans aucun doute préféré un autre dénouement pour son retour au Roazhon Park...