L1 : Didier Quillot redoute une catastrophe pour le foot français

L1 : Didier Quillot redoute une catastrophe pour le foot français

Photo Icon Sport

Mardi après-midi, Edouard Philippe a officiellement sifflé la fin de la saison 2019-2020 de Ligue 1. Un coup dur pour le football français…

Une décision d’autant plus difficile à accepter pour les clubs de Ligue 1 que pour l’instant, la France est le seul pays des cinq grands championnats européens à avoir acté la fin de la saison. En Italie, en Espagne, en Angleterre et en Allemagne, on se donne encore une chance de reprendre en juin à huis clos. Assurément, il serait catastrophique pour les clubs de Ligue 1 d’un point de vue économique que les autres championnats reprennent. Un scénario que redoute Didier Quillot même si à ce sujet, le directeur général de la Ligue de Football Professionnel prend des gants. Car pour l’heure, les compétitions n’ont repris nulle part.

« En Allemagne, la Bundesliga a fait reprendre l’entraînement depuis quelques jours. La décision de redémarrer la compétition n’est pas encore prise. En Italie, les entraînements ne reprendront pas avant le 18 mai et la décision de reprendre est également incertaine. En Angleterre, c’est pareil. En effet, ça serait certainement une difficulté pour les clubs si la France était la seule à avoir pris cette décision. Mais je me garderais bien de toute projection car ça appartient à chaque gouvernement de décider. Pour l’instant, aucune des cinq grandes nations européennes n’a autorisé la reprise de la compétition » a indiqué sur BFM TV Didier Quillot, bien conscient qu’il serait terrible que tous les clubs européens touchent 100 % de leurs droits télévisuels, et pas la France. Heureusement, la LFP est sur le point d’obtenir un prêt garanti par l’Etat afin de combler le non-versement de la dernière tranche des droits TV par Canal + et BeInSports. Un moindre mal pour les clubs français, dont la trésorerie n’est pas extensible…