L1 : Canal+ et BeInSports, la honte des diffuseurs européens ?

L1 : Canal+ et BeInSports, la honte des diffuseurs européens ?

Photo Icon Sport

En raison de l’interruption de la saison, Canal+ et beIN Sports refusent pour le moment de payer la dernière partie des droits TV de la Ligue 1. Ce n'est pas le cas dans d'autres pays européens.

Les patrons de Ligue 1 retiennent leur souffle. A cause de la crise sanitaire et de la suspension de la saison, Canal+ et beIN Sports ont décidé de bloquer le versement d'avril, estimé à 152 millions d’euros au total, et il devrait donc en être de même début juin si la saison ne repart pas. De quoi mettre les clubs en grand danger. C’est pourquoi quatre présidents, à savoir Nasser Al-Khelaïfi, Jacques-Henri Eyraud, Olivier Sadran et Jean-Pierre Rivère ont été envoyés pour négocier avec les chaînes cryptées. Autant dire que la situation est tendue. Mais qu’en est-il pour les autres principaux championnats européens ? Contrairement à leurs homologues français, les diffuseurs étrangers se montrent beaucoup plus solidaires.

Prenons l’exemple de l’Angleterre, où Sky Sports et BT Sports ont pris l’initiative de payer l’intégralité du montant attendu, soit 1,7 milliard d’euros, alors que l’on ignore si la saison va reprendre. Quant à l’Espagne, les diffuseurs ont accepté d’avancer le paiement de mars, ce qui a permis aux clubs de toucher 85 % des droits TV de la saison. L’Italie pourrait emprunter un chemin similaire puisque les diffuseurs, qui doivent encore payer 233 millions d’euros, discutent actuellement avec la Ligue. Enfin, nos confrères de Bild nous apprennent que la Sky a trouvé un accord avec la Bundesliga pour le versement de la dernière tranche estimée à 225 millions d’euros. Un exemple à suivre pour la L1 et ses diffuseurs, même si le fait que la LFP préfère Mediapro pour les prochaines saisons a évidemment pesé dans cette situation.