L1 : 75% des erreurs corrigées, merci la VAR !

L1 : 75% des erreurs corrigées, merci la VAR !

Pour Stéphane Lannoy, le bilan de l'utilisation de la VAR en Ligue 1 est positif.

Officiellement approuvée par l'IFAB en mars 2016, l'Assistance Vidéo à l'Arbitrage, également appelée VAR a été pour la première fois utilisée en compétition officielle lors de la demi-finale de la Coupe du Monde des clubs de la FIFA opposant l'Atlético Nacional aux Kashima Antlers. Il a fallu attendre plusieurs saisons pour voir cette nouveauté débarquer en Ligue 1, puisque c'est à partir de la saison 2018/2019 que les arbitres du championnat de France ont pu compter sur l'aide de la vidéo. Souvent accusée de dénaturer le football et de briser les émotions au moment des buts, l'assistance vidéo compte de nombreux détracteurs, mais également de fervents défenseurs. Dans un entretien accordé à RMC, Stéphane Lannoy dresse un bilan très positif de la VAR en Ligue 1, ce qui n'est évidemment pas une surprise.

« Un bilan après la 24e journée de championnat qui est particulièrement positif. Sur l'ensemble des 240 matchs, on a eu un total de 83 décisions erronées, qui ont fait l'objet d'analyse vidéo. Et sur ces 83 décisions, 62 ont été corrigées grâce à l'arbitrage vidéo. Ce qui nous fait un pourcentage de 75% d'erreur corrigées grâce à l'assistance vidéo. La réponse est claire, l'assistance vidéo a permis de corriger 62 décisions qui ne l'auraient pas été par le passé » a déclaré le responsable du VAR au sein de la direction nationale de l'arbitrage. Si certaines décisions ont donc pu être corrigées grâce à la vidéo, force est de constater que la VAR ne permet pas de supprimer tous les litiges d'arbitrages, au contraire. Le récent OM-PSG a notamment montré qu'il était parfois totalement impossible de comprendre les motivations de l'utilisation, ou non, de cet outil.