L1 : 25 pages de protocole, la rentrée choc du foot

L1 : 25 pages de protocole, la rentrée choc du foot

Photo Icon Sport

C’est ce mardi que les Français devraient commencer à en savoir plus sur le déconfinement prévu pour le 11 mai.

Il reste énormément de questions en suspens, mais cela n’empêche pas les instances du football de déjà tout mettre en oeuvre, sans forcément connaitre l'ensemble des détails. Ainsi, les clubs professionnels ont reçu de la part de la LFP un document de 25 pages dévoilant tout ce qui doit être validé par le gouvernement, et les moyens de la mise en place d’un retour des joueurs à l’entrainement, a dévoilé L'Equipe. Comme dans les autres pays européens, cela se fera sous en plusieurs temps : les tests, la reprise individuelle, par petits groupes puis collective. Pour bien remplir les critères, les clubs vont toutefois devoir prendre des mesures exceptionnelles. Des habitudes sont à prescrire, comme les salles de massage, la balnéothérapie, les entrainements en salle ou les repas en commun. La surveillance médicale sera accrue, et un joueur affichant plus de 37,8 ° degré de température ne sera pas autorisé à entrer dans le centre d’entrainement. Des tests seront régulièrement effectués, même si la fréquence n'a pas été dévoilée.

En dehors des exercices physiques, les joueurs devront porter des masques en permanence, tandis que le personnel médical du club devra être équipé de gants, masques, lunettes protectrices et blouses. Tous les objets touchés par les joueurs devront être nettoyés et désinfectés, histoire d’éviter les risques de contagion. En plus des gestes barrières connus de tous, les joueurs devront respecter une distance de sécurité de deux mètres au repos, et de quatre pendant l’effort, où avec l’essoufflement, la vitesse et l’intensité, les projections sont considérées comme possiblement plus lointaines. Un vrai casse-tête que les clubs comme les instances sont impatientes de mettre en place pour favoriser une reprise toujours espérée au mois de juin. Reste à savoir si chez les joueurs, ou le syndicat des entraineurs, malgré toutes ces précautions, il y aura des récalcitrants ou non.